Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1138078
117m5 
PORTE 
sition, aux reconstructions de la cathedrale de 1242, et on la croirait. 
plutot de la {in du x11? siecle que des premieres annees du xurä 
Un por-che d'une epoque un peu plus recente, couvert. en berceau, 
protege, cette porte, qui a conserve toutes ses peintures. Sa (lecoration 
consiste en une statue de la sainte Vierge assise dans le tympan, sous 
un dais tres-riche et garni de (rourtines. Ijarchivfdte plein cintre est 
ornee de statuettes d'anges. A la clef, la Yiergfgsous la figure d'un 
petit personnage nu, est enlevee dans un voile par deux anges. Deux 
autres anges de plus grande (limension remplissent les ecoineons: l'un 
tient une croix hourdonnee, l'autre semble benir. L'extremit.e du tym- 
pan ogival est couverte par une peinture representztnt le Christ dans sa 
gloire, accompagne de deux anges adorateurs. Les petits pieds-droits 
representenl, de face, des rinceaux tres-deliczits, et lateralement, des 
clercs occupes a des fonctions religieuses. La sculpture est entierement 
couverte d'une coloration brillante, mais les sujets qui couvraient le 
tympan, derriere la Vierge, ont. disparu. Deux fortes consoles portent 
le linteau (voy. la coupe A). 
En examinant cette figure, on ifeconnait, que les architectes cham- 
penois du (rommencement du X1110 siecle cherchaient des dispositions 
neuves, ou du moins qu'ils savaient profiter des traditions romanes 
pour les appliquer d'une lagon (iriginalet. La sculpture des figures 
et des ornements de cette porlegest IPÄES-lJOIIIIO et encore empreinte 
du style du xne siecle, comme si elle eut ete confiee a quelque vieux 
itiailre. (le fait se presente parfois au commencement du X1119 siecle. ll 
y avait alors tividenimentuiiejeune ecole, tendant vers le naturalisme, 
et une ecole archaique a son declin; mais nous avons l'occasion de 
constater l'influence et l'antagonisme de (zes deux ecoles a l'article 
Sriwuainia. 
La cathcflrale d'Amiens etait commencee en 1220, quelques annees 
apres celle de Beims. Les constructions premieres comprirent la nef 
et les deux bras de croix, et il est probable que Robert de Luzarches, 
l'architecte de ce beau monument, ne put voir elever que les soubas- 
sements de son figlise. Un peut reconnaitre facilement les parties de 
Feditice, a la construction (lesquelles il presida. Ce sont : les contre- 
forts et piliers de la nef jusque la hauteur des chapiteaux des bas 
cotes, les parties inferietires de la grande porto occidentale, et la base 
du pignon sud du transsept. Dans le plan primitif, la nef ne compor- 
tait pas de chapelles; de belles fenetres eclairaient directement les 
collaterauxg; mais sous la premiere fenetre de la nef, au sud, proche 
la faqade occidentale, s'ouvrait une porte secondaire qui donnait dans 
le ploilre etahli de ce cote. Cette porte, aujourd'hui masquee par un 
"chilecture c! 
' Voyez les ddtails de cette porte dans 1'111 
M. Gailhabauml, tome Il. 
f Voyez ÜATHEDRALE, fig. 19 et 20. 
les arts qui 
fläpenflcml, par
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.