Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1138042
PORTE 
442 
puis il arrive un moment ou le domaine royal, en politique, en litte- 
rature, comme dans l'art de l'architecture, acquiert une preponderance 
marquee. Les arts des provinces passent, pour ainsi dire, alors, ä Fetat. 
de patois, et l'art qui se developpe au sein du domaine royal devient. 
le seul officiellement reconnu, celui" que chacun s'empresse d'imiter 
avec plus ou moins d'adresse et dlaptitudes, et qui finit par elouffer 
tous les autres. (l'est ce l'ail; considerable dans notre histoire, que des 
esprits distingues cependant ont pretendu ifenvisager que comme une 
bizarrerie, une etrangete, une lacune. Mais, pourquoi nous etonner 
de l'existence de ce prejuge, quand nous pouvons constater qu'avant 
les travaux de M. Littre sur la langue francaise, on ne voyait dans nos 
poesies du moyen age que les echos d'un langage grossier et barbare, 
et qu'il a fallu toute la delicatesse d'analyse du savant. academicien 
POUF den1ontrei' a ceux qui prennent la peine de le lire, que ce lan- 
gage du xue siecle est complet, eminemment logique et souvent rem- 
pli de beautes du premier ordre. (le sont la aujourd'hui des faits ac- 
quis, et il paraitrait equitable de donner Tepithete de barbares a ceux 
qui les ignorent chez nous, quand l'Europe entiere s'associe a nos
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.