Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133974
 3;;  [ PALAIS ] 
du sieur Thibaut, ingenieur, en date du 29 mars (le la meme anynfäff) 
elles menacaient ruine; un tableau depose dans la bibhotheque d Avl: 
gnou et plusieurs gravures nous en ont conserve la forme. Quant  
couronuements des tours, notamment ceux de la tour de Trouillas, 11s 
ne furent, eompltätenient detruits qu'au cominentzement de ce siecle, 
et sont egalenient, reprcseiites dans les "tableaux et QPHVUPPS du 
xvn" siecle. Le palais des papes possede sept tours, qui sont l" la 
tour de Trouillas, 2" de la Cachet, 3" de Saint-Jean, 4" de Saint-Lau- 
rent, 5" de la Cloche, 6" des Angesi, 7" de PEstrapade. 
Les legats habiterenl le palais dlävignon, apres le depart de l'anti- 
pape Benoit. XIll, et y tirent quelques travaux, entre autres le (fardinal 
d'Ar1nagn:1e. en 1569; mais cette vaste habitation etait fort delabree et 
.a fort inal logeable 11, comme le dit Gh. de Brosses, pendant. le (lernier 
sieele. Aujourd'hui, efest a granttpeine qu'on peut reconnaitrew les dis- 
positions interieuifes a travers les planchers et les cloisons qui coupent 
les otages, pour loger de la troupe 3. 
(le (lernier exemple indique, (famine les precedenls, que la question 
de syinctrie nktait point soulevec lorsqu'il s'agissait de batir des 
palais pendant le moyen tige. On cherchait a placer les services sui- 
vant le terrain ou l'orientation la plus fawforahle, suivant les besoins. 
et l'on ilonnait. a chaque corps de logis la forme, l'apparence qui con- 
venaient. a sa destination. 
Tous les palais (episftopaux traitaient pas en France cet aspect de 
forteresse. Le palais arehiepiscopal de Rouen, le palais episcopal 
illlvreux, eelui de Beauvais, rebatis presque entierement au xv" siecle, 
ressemblaient fort a des hotels princiers s'ouvrant sur les dehors par 
de larges fenetres, et ne possedant plus de tours de (lefense. Quant 
aux rois de France, 21 flater de la fin du xve siecle, lorsqu'ils residaient 
dans les villes, ils habitaient des hotels. A Paris, le roi possedait plu- 
sieurs hotels, et. dans la plupart. des bonnes villes on avait le logis du 
roi, qui souvent nlätaitqu'u11e residtfnce tres-lnodeste. Les ehateaux 
furent preferes, on y jouissait d'une plus grande liberle. Les troubles 
qui renlplirent la capitale pendant une grande partie du xve siecle enga- 
ginien! les souverains a ne plus se fier qu'a de. bonnes murailles a dis- 
tance de la ville. 
Les chateaux du Louvre, de la Bastille, de Vincennes, ceux des bords 
de la Loire, devinrent la residence habituelle des rois de France, 
depuis les guerres de Pindependance jusqu'au regne de Francois l". 
' Ce nom lui venait de ce qu'elle servait de guette. Du haut de la tour (le la Gachr- 
il plus voisinv rln la fuczulf- de NÜLFG-Dillflfä (les Doms et la plus (rlewäe, voyez sur la fagmlv) 
1 donnait, il son (le lrolnpe, le signal du couvre-feu, on avertissait les habitants en cns 
incendie ou lriliilflllü. 
3 C'est la tour siluäe entre la porte et la grande chapelle (voyez la fugarle). 
a lfunipex-(nir Nupolüoil III avait donne l'ordre, lors de son passage il Avignon, on 1860, 
2 hätir une caserne dans la villa, atin de pouvoir cläharrasser et rdparer ce magnifique 
dais, La caserne .1 M6 bütiv, mais lc_ palais n'en est pas moins nccupä par la troupe. 
H 
01 
d" 
zlz 
Pi
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.