Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137985
PORTE 
436 
vitrees; les linteaux se courberent en arcs surbaisses; les profils pris- 
matiques prirent de l'ampleur et. de fortes saillies. Au commence- 
ment du xvi" siecle, rien n'etait encore change aux donnees principales 
de ces grandes baies, ainsi qu'on peut. le reconnailre en examinant 
les portes des eglises Saint-Wulfrand (FAbbexYiHe et de Saint-ltiquier 
(Somme); mais dans ces deux derniers monuments on peut constater 
que les portes des faeades sont tellement liees a celles-ci, soit comme 
lignes d'architecture, soit comme ornementation et svsleme icono- 
graphique, qu'il est impossible de les en distraire. 
La porte principale de Feglise abbatiale de Saint-Riquieif presente 
dans son tympan un arbre de Jesse formant (flaire-voie vitroe. ljidee 
est ingenieuse, mais rendue avec une recherche exageifee de details 
et un pauvre style. 
Parmi les portes de la fin du xvc siecle et du commencement du xvr, 
nous mentionnerons celles des cathedrales de Tours, de BEftltlVtliS, de 
Troyes, de Sens (transsept cote nord), de Senlis (idem), ces deux der- 
nieres fort remarquables. 
Les portes nord et. sud de Peglise Saint-Eustache de Paris datent 
egalement du commencement du xviesiccle, et satfraneliisseul. quel- 
que peu de la donnee gothiquet. ll faut citer aussi, comme appartenant 
a la premiere periode de la renaissance, les portes principales des 
eglises Saint-Michel de Dijon, de Vetheuil pros lilantesg, de Stiint-Nizier 
a Lyon, de Belloy (Seine-et-Oise), de Villeneuve-sur-Yoniie. (les portes 
conservent presque entierement. la (lonnee gothique dans leurs dispo- 
sitions generales : ebrasements, VOÜSSIIPGS, trumeau, tympan; Pele- 
ment nouveau ifapparait guere, que dans Fexecution (les details de 
la sculpture et dans les profils. 
PORTES nu SECOND ORDRE, Dl-ÜPENDANT ifiizetisias.  Outre les grandes 
portes percees au centre des faeades principales et de transsepts, les 
eglises en possedent d'un ordre inferieur, s'ouvrant, soit surles colla- 
teraux, soit sur les (lependances, telles que cloitres, saerislies, salles 
capitulaires, etc. Ces portes, de petite dimension, sont quelquefois assez 
richement decorees, ou etant tres-simples, sont cependant empreintes 
d'un caractere monumental remarquable. Elles sont. fermees par u n van- 
tail ou par deux vantaux, mais sont depourvues de trunleziu central. 
Nous placerons en premiere ligne ici l'une des portes des bas cotes 
de la nef de Peglise abbatiale de Vezelay, comme appartenant a cette 
belle architecture romane de l'ordre de Gluny, a la fin du x19 siecle et 
au commencement du x11". 
Cette porte (fig. 74) se compose de deux pieds-droits, avec pilastres 
canneles, portant deux archivoltes surhaussees. decorees d'ornements 
WÜS-Pefouilläs et tflPands (Techelle. Les bas-reliefs qui decorent le lin- 
' Voyez l'ouvrage de M. Caillat, lllonograplaie (le Fäglise Sa-inl-Ezmlfzclzv. 
' Voyez les Archives des monuments historiques, publiäes sous les ausp 
Exc. le Ministre de la Maison de l'empereur et des Beaux-Arts. 
15 
ice 
Sol
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.