Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137977
435 
PORTE 
nous avons ete oblige, pour en faire comprendre la composition, d'in- 
diquer ces parties du monument. 
Cette observation ne saurait d'ailleurs s'appliquer aux portes seule.- 
inent. L'architecture religieuse des XIV-e et xv" siecles ne presente plus 
des membres separfäs, c'est un tout combine geoitietritluenuent", une 
sorte dprgaiiisnie savant; et ces prismes, ces enchevetrements de 
courbes, ces plans superposes qui paraissent a l'oeil former un ensemble 
si complique, sont traces suivant des lois tres-rigoureuses et une 
methode parfaiitement logique. Nous faisons ziujourcfliui intervenir si 
rarement le raisonnentent. geometrique et l'art, du trait dans nos com- 
positions architectoniques, que nous sommes facilement rebutes, lors- 
qu'il s'agit, detudier a fond les eeuvres des maitres des XlVe et xve siecles, 
et que nous trouvons plus simple de les (50l]d2ll]1l]Cl" comme des con- 
ceptions surchargees de dctails sans motifs. Mais si l'on penetre dans 
les intentions de ces zirtistes, et si l'on prend le temps d'analyser soi- 
gneusement leurs ouvrages, on est bien vite emerveille de la simplicite 
et de l'ordre qui regnent dans les methodes, de la PlgOLIFQUSB logique 
des lois admises, et. de la science avec laquelle ces artistes ont. su 
employer la matieife en presentant les apparences les plus legeres, tout 
en elevant. des constructions eminemment. solides. Gar il ne faut pas 
conclure de ce que, dans ces monuments, les parties purement deco- 
ratzives se degradent plus ou moins rapidement, que l'oeuvre n'est pas 
durable. La parure est combinee de telle facon qu'elle peut etre faci- 
lement remplacee sans entamer en rien la batisse. Celle-ci, au con- 
traire, independante, sagement (zoncue, est a l'abri des (legraflations. 
ll faut bien qu'il en soit ainsi pour que ces monuments, d'un aspect si 
leger, aient pu resister aux mutilations et aux injures du temps, et qu'a 
l'aide de quelques reparations de surfaces, on puisse leur rendre tout 
leur premier lustre  
Les grandes portes de nos eglises du x1v' siecle presententun systente 
de structure et (tornementaticn analogue a celui que developpe si bien 
la porte de la Galende. Pendant les deux premiers tiers (lu xve siecle, 
on construisit en Ifrance peu dääditices religieux. Les malheurs du 
temps, Pepuisement des ressources, ne le permirent, pas, et. ce ne fut 
que sous le regne de Louis XI que l'on commenca quelques travaux. 
Toutefois les (lonnees generales admises pour les grandes portes des 
eglises ne furent. pas changees, et ce n'est que par les details et le style 
que ces (lerniers ouvrages different. de ceux du XlVe siecle. Les gables 
prirent encore plus dimportzince, les moulures des pieds-droits et des 
voussures se multiplierent; la statuaire fut de plus en plus etoutffie 
sous la profusion des lignes de l'architecture et de l'ornementation; 
les tympans disparurent souvent pour faire place a des claires-voies 
1 Les deux portes 1 
däpense, ütrc restmu 
Bnrthfälemy. 
11 la Cnlende et des Libraires ont pu ainsi, sans trop de peine et de 
äes par les deux architectes rliocäsains de Rouen, MM. Desmareis f-t
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.