Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137886
PORTE 
426 
Les tympans sculptes (lonnaient aux iniagiers de trop belles pages 
a remplir pour que ceux-ci n"en protitassent pas; et de fait, on n'a 
jamais su trouver de meilleures places pour developpei" des scenes 
sculptees. Aux deux portes Ide la tagade occidentale de Notre-Dame 
de Paris, celle centrale et celle de la Vierge, les figures qui decorent 
la partie superieure des tympans sont des statues rapportees sur un 
fond, comme le sont les statues qui garnissaient. les deux tympans des 
frontons du Parthenon, tandis que les linteaux sont des bas-reliefs en 
ronde bosse. Quant aux figures des voussures, elles sont sculptees. 
(zhzicune, dans un claveau et avant la pose. On a lieu de slitonner que 
cette epoque ait. pu fournir un nombre dimagiers assez eonsideratilf- 
pour permettre cl'e'levei' des portes aussi richement decorees en tres- 
peu de temps, dtautant. que les (litferences de faire sont peu sensibles. 
que toutes ces figures sont sculptees dans de la pierre dure connne 
du marbre, et. toutes d'un style et d'une execution remarquables. La 
porte de la Vierge contient neuf grandes statues; vingt-huit. figures. 
dont quelques-unes sont plus fortes que nature, dans les linteaux et le 
tympan; soixante-deux figures, dans les XWLISSUPOS, en pied ou a mi- 
corps, presque de grandeur naturelle ; de plus, vingt-neuf bas-reliefs, 
sans (zompter tornementation. La porte centrale, celle du Jugement 
dernier, contient treize statues de plus de deux metres; cinq figures 
colossales dans le tympan, cinquante figures petite nature dans les 
linteaux, cent vingt-six figures ou sujets petite nature dans les vous- 
sures, et quarante-deux bas-reliefs. Gela donne bien un peu a retlechii- 
sur la puissance de cette ecole de statuaire du conlmenceinent. du 
xnit siecle; toutes ces figures ayant du etre sculptees avant la pose, 
vfest-a-dire assez rapidement pour ne pas ralentir le travail du con- 
structeur. Si l'on ajoute a ce nombre les sculptures de la porte Sainte- 
Anne, les vingt-huit statues colossales des rois de Juda, les quatre 
statues egalement colossales qui decorent les contre-forts, et qu'on se 
rappelle que ce portail, jusqifa la hauteur de la galerie de la Vierge. 
dut etre eleve en cinq annees au plus, on peut. bien se de1nanrlei' s'il 
serait possible aujourd'hui (l'obtenir un pareil resultat. Et cette fecon- 
ditc, cependant, n'est pas obtenue au detriment de Pexecution ou de 
l'amie dans le style: on peut, certes, constater le travail de mains dif- 
ferentes, sans qutil en resulte un defaut d'harmonie dans l'ensemble. 
Siles grandes portes du xin" siecle, appartenant aux cathedrales de 
tlhartres, de Heims, dÄ-Xmiens, de Bourges, presentent des exemples 
adlnipablgg, on ne saurait cependant les considerer comnie pouvant 
rivaliser avec les deux portes que nous venons de citer, et notamment 
avec celle de la Vierge de Notre-Dame de Pzu-is. Cependant, a la base 
du transsept meridionzil de cette eglisfz, il existe une porte fort belle, 
datee de 1257, et qui peut etre elassee parmi les meilleures composi- 
tions en ce genre. Le tympan represente la legende de saint Etienne, 
et les voussures, des martyrs, (les docteurs et. des anges. Sur le tru- 
nieau est (lifcsstiti la statue du saint. et dans les ebraseinents sont pla-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.