Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137832
 421   PORTE ] 
grande partie avec des fragments provenant d'une porte du xuf siecle, 
ainsi que nous l'avons explique plus haut. La porte centrale, elevee 
en meme temps que celle de la Vierge, fut ifemaniee peu zipres, nous 
ne savons pour quelle raison, car nous avons tlecouvert. dans les 
fouilles des fragments d'un tympan primitif provenant. du Christ et 
des figures qui Fcntourziient. En etfet, cette porte CPHtPtllt! parait, par 
son style. it-tre posterieure de quelques annees a la porte de gauche. 
Celle-ci, dite de la Vierge, zippartient aux prernieres constructions de 
la grande facade, et fut. tilevee par (tonsefltient de 120551 1210. C'est. une 
des plus belles conceptions de l'art du moyen age, soit comme archi- 
lecture, soit comme ornementation, soit comme statuaire. Elle est con- 
struite entitarfunent. en materiziux de choix, liais cliquart. de la butte 
Saint-Jacques. 
Sitonjette les yeux surle plan de la catherlrzilez de Paris (voy. Cxrniä- 
IlRALE, tig. t), on observera que cette porte de gauche s'ouvre sous la 
tour, COltllIlt". celle de droite, dans une salle votitee au moyen d'arcs 
ogives croises darcs-doubleaux, de sorte que l'un de ces arcs-doubleaux 
repose sur le trumeau de la baie double, et que les deux vantaux etant. 
ouverts, ces deux baies (lonnent en face des deux bas cotes. 
Le plan de la porte de la Vierge (tig. 67) presente donc une disposi- 
tion partieuliere, [l'es-largement concue. En A, ce plan donne la sec- 
tion horizontale au niveau des soubassements decores d'une arcature. 
En B, au niveau des statues qui surniontcnt. ce soubassement et qui 
reposent sur une large saillie, l'ordonuzn1tft1 des colonnettes qui sepa- 
rent les statues est telle, que ces colonnettes a sont plantees sur 
l'axe bdes arcs du soubassement, etqu'alors les statues reposent sur les 
colonnettes inferieures c. C'est sur la grosse colonne D que porte l'arc- 
doubleau d recoupant les arcs ogives. Dans l'origine, l'espace DE (ztait 
vide; mais des ecrasements setant, produits dans la colonne D, cet 
espace fut rempli en pierres de taille, peu apres la construction, ainsi 
que l'indiquent les lignes ponctuees g, de faeon a reunir celte colonne 
au trumeau. 
La figure 68 presente Felevation de cette porte, qui est tout. un 
poeme de pierre. Sur le socle du trumeau central est placee la statue 
de la Vierge tenant l'enfant; sous ses pieds elle foule le dragon a rem 
de femme _dont la queue s'enroule au tronc de l'air-lire de la science. 
Adam et live, des deux cotes de l'arbre, sont tentes par le serpent. 
Sur la face gauche du socle, est sculptee la crealion dlive, et sur celle 
de (lroitc, l'ange (zhasszint. nos premiers parents du paradis. Un dais 
tres-riche, soutenu par deux anges thuriferziires, surmonte la tete de 
la Vierge et se termine par un charmant. edicule recouvrant. l'arche 
(l'alliance. On voudra bien se rappeler que les litanies donnent. a la 
"Vierge le titre (l'Arche d'alliance. Ainsi, sur ce trumeau, la glorifi- 
cation de la mere du Christ est complete. Elle tient dans ses bras le 
Redempteur: Suivant la parole de Flilcriture, elle ecrase la tete du ser- 
pent, et sa divine fonction est symbolisee par l'arche d'alliance. Sur
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.