Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133952
 33  [ PALAIS ] 
.quer qu'en elevant. chaque tour et chaque corps de loglS, 01? 19e lSJIlI: 
nain pour mettre toujours les portions tcrminees du palais a labri 
(l'une attaque. Ainsi, le batiment. E, par exemple, ctalt dcfendu par des 
IHtlChlCOLIllS en e, parce qu'au moment. de sa construction, ll avaitfvue 
directe sur les dehors, la cour d'honneurD et la grande salle G ayant 
cte construites en dernier lieu, ainsi que la tour H.  
Sous Urbain V, les appartements du pape se trouvaient au premier 
titage, autour de la cour d'honneur. Une grande salle (la salle G) entie- 
renient voütee, servait, de (rhapelle. (les voütes etaient couvertes de 
belles peintures dont il ne reste plus que des fragments. L'escalier 
(l'honneur l donnait entree dans cette chapelle et dans les apparte- 
ments des eorps de logis a l'occident et au levant. Un couloir de ser- 
vice longe les pieces de l'aile occidentale, est desservi par l'escalier K, 
eommuiiiqtle a la porterie et avec defenses superietires par les vis L, 
aboutit HU-(lOSSLlS de la poterne P, et. met l'aile occidentale en commu- 
nication avec le logis E. Un (frenelztge avec larges nlachicoulis bordait. 
les chambres de l'aile occidentale, au niveau du premier otage, sur le 
dehors. En F, elaientplacees, au premier etage, les grandes cuisines  
La salle des festins etaient. au-dessus de la salle b, et se trouvait sepa- 
rec des galeries du clottre par une cour t-res-etroite. et. tries-longue; on 
observera que des machieoulis (lefendent le pied des quatre batiments 
qui entourent ce clottre. Des cloisons, dont nous n'avons pas tenu 
compte dans ce plan, luarce qu'elles ont. ete changees plusieurs fois 
de place, divisaient les logis qui entourent le cloitre et, laissaient. des 
couloirs de service. (le vaste palais etait (lonc  toutes 
les pieces etant eclztirees au moins d'un cote. On remarquera aussi que 
dans l'Ü])itlSSPtll' des murs des tours notamment, sont. pratiques des 
couloirs de service et des escaliers qui mettaient en communication 
les divers titages entre eux, et pouvaient au besoin faciliter la defense. 
Lfne elevatiott prise sur toute Fetendue de la face occidentale fait, sai- 
sir l'ensemble de ce majestueux palais (fig. t6) qui domine la ville 
d'Avignon, le cours du Bhone et les canlpagnes environnantes. Il etait 
autrefois richement decore de peintures a Finterieurg. Mais deux incen- 
dies, Pabantlon et le vandalisme, ont detruit la plus grande partie des 
decorations. Quelques plafonds assez richement. peints datent du 
XYte siecle. L'en1n'1archemetit. du grand escalier, aujourd'hui delaltrtä 
et sordide, etait fait de marbre ou de pierre polie, ses voütes etaient. 
peintes. La chapelle etait. des plus splendides et. contenait. des monu- 
lllents precieux: c'est dans ce vaisseau que furent. deposes les trophees 
envoytäs au pape en 1340. par le roi de Gastille, a la suite de la victoire 
de Tarifa. 
' Cc sont ces cuisines qu'on montre comme ätant une salle (FÜXÜCÜÜÜÜ 
chambre de torture. 
2 ll ne reste de ces peintures que des traces dans la grande arhnpclln, 
Salles de la tour dite aujourd'hui de la Justice, M. 
1 huis clos et une 
nt dans deux des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.