Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137705
[ PORTE j   408  
ceaux concentriques allant toujours en sevasant du dedans au dehors. 
etait tres-bien trouve au point de vue de la soliclite et de l'effet. (les 
archivoltes ebrasees formaient comme un large cadre autour du tym- 
pan, et il etait naturel, celui-ci etant, orne de bas-reliefs, de couvrir 
ces zirchivoltes de figures formant comme le complement de la scent- 
principale, une assemblee de personnages participant, a cette seenif. 
Nous avons vu qu'a VÜZBIIIY deja, ce parti est adopte. Nous le voyons 
developpe aux portes occidentales de Peglise Saint-Lazare (l'Avzillon. 
au portail royal de la czithedrale de (lhartres, et dans beaucoup d'au- 
tres eglises elevees de 11'150 a 1180. Maintenant nous allons examiner 
UOIIIHIQIItCB principe roman du xue siecle se modifie pour tomber flans 
la donnee gothique par plusieurs voies.  
Exfidemment, vers la seconde moitie du xuz siecle, les architectes 
cherchaient. dans la composition des portes, considerees (zomme uni- 
[iartie tres-importzinte des edifices religieux, sinon de nouveaux prin- 
cipes, tout au moins des applications variees. La monotonie de coni- 
position des portes romanes dans chaque eeole fatiguait; ou wiuhiit 
tenter du neuf, sans cependant abandonner la donnee premiere, qui 
paraissait, excellente et qui l'est en effet. C'est. ainsi, par exemple, que 
sur la faiearle de Feglise de la Souterraine (Creuse), surmouteäe d'un 
gros clocher, on pergait une porte d'un aspect tres-original, bien que 
son plan soit trace conformtiiiifiiit. au mode (Febrasement admis deti- 
nitivement. Cette porte (fig.  comme la plupart de celles du Poitou 
et de la Sainlonge, ne possede pas de linteau ni de tympan. La pre- 
miere archivolte, posee sur les [iieds-droits, est clecoupeäe par une 
suite de redents tres-prononces, se (letachant sur le vide de la baie 2 
les vantaux s'ouvrent par conseqilent interieurement jusqu'au sommet 
de cette archivolto dentelee. Les autres arcs presentent une suite de 
boudins alternativement unis et redentes. (les redents descendent. 
nnimejusquäiu niveau des bases. La seule sculpture qu'on remarque 
sur cette porte est. celle des chapiteaux, et cependant l'aspect. general 
est tres-riche et d'une tres-heuifeuse proportiont. On remarquera coin- 
nient l'appareil des claveaux se combine avec le systeme des reclenls. 
(le systeme (l'appareil etait d'ailleurs conforme a celui qui etait adopte 
pour toutes les baies avec archivolles. lei les arcs sont deja en tiers- 
point, le plein cintre a flisparu. 
Il est interessant d'observer connne, au sein d'une autre province, se 
faisait la transition entre le style roman et le style gothique. Dans l'lle- 
ale-France, la petite eglise de Nesles, pres de Plsle-Atdam (Seine-et-Oisei. 
possede une porte principale qui date des (lernieres annees du xue siecle. 
contemporaine par (ronsequent de l'exemple precedent, et qui se recom- 
mande par la purete de son style, la sobriete de son ornementation, 
sans que dans cet ouvrage, d'une physionomie neuve pour cette epoque. 
lfüglisc de la Souterraine. W 
wnis peu par M. Abadie. 
1m Lräsheau slyle 
de la {in du XIF siäcle, a ütä restaul
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.