Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137596
397 
PORTE 
Le trace (le cettefportezaiete obtenu au moyen de deux triangles equi- 
lateraux, ainsi que l'indique le geometral A. Le triangle equilateral 
inferieur est inscrit, entre les trois points a,b,c; le triangle equilztteml 
superieur, entre le depart interieur des boudins de la seconde iIPClIl- 
volte et son sommet. 
Uogive est. tracee, les centres etanl, trcs-relcvfafzs et poses sur les 
points divisant le (liamistre de la premiere zirtihivolte en trois parties 
egales. Cette disposition a donne une proportion trizs-heureust: et des 
COL1l'l)8S complets-ment, satisfaisantes. lly a evitlennnent la (les combi- 
naisons etudiees, cherchees. On observera encore que comme con- 
struction, cette porte est sagement. conque; le linteau et. les tympans 
etailt. laisses indtipendants des archivoltes et. soutenus seulement par 
les saillies des deux corbeaux des pieds-droits. L'un de ces corbeaux, 
celui de droite, est decore d'un ornement feuillu, celui de gauche est 
simplement Itioulurti. 
Il est bon de faire ressortir par plusieurs exemples le caractere 
propre a quelques-unes (leces ecoles dont nous parlions tout. a l'heure. 
Les portes etant, dans les (aditicfes religieux et civils du moyen äge, la 
partie traitee avec une attention toute speciale, sont partiruliizreiilenl. 
empreintes du style admis par chacune de ces eicoles. Si nous nous 
transportons en Picardie, province dans laquelle les monuments (le 
lläpoque romane sont devenus rares a cause de la qualite inferieure des 
materiatix, nous trouverons encore cependant quelques portes du 
commencement du xue siecle, qui sont, elevees sur un modele tres- 
ditferent de ceux (le llle-(le-France, (le la Normandie et (les provinces 
du Centre ou de l'Ouest. 
Voici (tig. 54) l'ensemble et les details d'une porte s'ouvrant latera- 
lement sur la nef de Feglise de NHlIlpS-tlll-Vktl, dans les environs 
dllkmiens. Elle se rapproche du style rotnano-grec des monuments 
des environs (lÄAntioche, et il serait. bien etrange que l'architecte qui a 
bali cette porte nient, pas vu, ou tout, au moins recu des traces de ces 
edifires du ve siecle. Les profils, les ornements du tympan, les termi- 
naisons en volute de Farchivolte exterieure, sont (les reminiscences 
de l'architecture romano-grecque de Syrie que les premiers croises 
avaient trouvee sur leur passage. Cette baie est richement. entouree de 
profils a Pinterieur. Les protils de Parchivolttw et du linteau, que n0l1S 
donnons en A, a Pechelle de 0'210 pour mielre, sont, tries-beaux, et 
n'ont plus rien de la grossierete des moulures romanes copiees sur 
les edifices gallo-romains. Mais cette porte ne ressemble en aucune 
fagon, ni par ses proportions, ni par son style, a celle de Teglise 
Saint-Etienne de Nevers, qui date a peu pres de la meme epoque  
' H. Massenot, architecte 51 Amicns, a rclcvü pour nous cette porte avec le plus grand 
soin. Les fenätres romanes de cette äglise sont empreintes du müme caractärg plein 
cintre, et ornücs de cette volute terminale in la base des archivoltes si fräqncrltc dans" les 
monuments romano-grecs recueillis par M. le comte de Vogüü et par M. Dutlmit, en 
Syrie.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.