Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137550
 393  [ PORTE ] 
ruinent, du XIIIÜ siecle, lors de la construction de la" facade actuelle. A 
411-, propos, il est bon de signaler ce fait assez frequent du remploi des 
fragments de portes du Xu" siecle pendant le X1110. C'est qu'en effet le 
Xlle siecle dont l'art est si eleve, si puissant, avait su composer des 
portes d'une grande beaule, soit comme entente des proportions, soit 
comme details de sculpture. Les architectes du Xlll" siecle, si hardis 
novateurs qu'ils fussent, si peu soucieux habituellement des muvres 
de leurs (levanciers, paraissent avoir ete saisis de scrupules lorsqu'il 
s'agissait de faire (lisparattre- certaines portes elevties pendant le siecle 
prtäctätlent. Ainsi, non-seulement sur la filQiIdU occidentale de la cathe- 
drale de Paris, l'architecte replaca habilement le tympan, un linteau, 
la plus grande partie des voussures, et les statues des pieds-droits 
d'une porte appartenant tres-probablement a Fegliserefaite parEtienne 
de (larlztnde, au X118 siecle; mais, a la cathedralc de Ghartres, nous 
voyons qu'on replace, sous la facade du X1119 siecle, les trois portes qui 
autrefois sbuvraient en arriere des deux clochers, sous un porche; 
qu'a Bourges l'architecte remploie des fragments importants, sous 
les porches nord et sud, des deux porches du transsepl de feglise du 
X110 sitzclez; qu'a la cathedrztle de ltouen, on conserve, sur la facade 
occidentale, au Xv1 siecle, deux portes du x11". 
(les cieuvres d'art avaient donc acquis une celebrite assez bien etablic 
pour qu'on ifosat pas les (letruiife dans des temps ou cependant on 
ne se faisait aucun scrupule de jeter bas des constructions anterieu- 
res, surtout lorsqu'il s'agissait de cathedrales. Plus lard on peut 
signaler le meme esprit de conservation, le meme respect, lorsqu'il 
sagit de portes du X1112 sitacle. Quelques-unes de ces muvres parais- 
saient assez belles pour qu'on les laissat subsister au milieu de con- 
structions plus recenles. Sous le porche de Saint-Germain l'AuXerrois, 
a Paris, on voit que les architectes ont conserve une porte du X1119 siecle, 
bien qu'ils aient entierement, rebati la facade au XVC. A Saint-Thibaut 
 une porte fort belle, du X1110 sieclc, reste enclavee au 
milieu de constructions du Xivt. A la cathedrale de Sens, les construc- 
teurs qui relevent la facade au commencement du XIVÜ siecle, conser- 
vent, la porte principale datant de la (in du X119. A l'abbaye de Saint- 
Denis, la porte nord du transsept de Suger est laissee au milieu des 
reconstructions du X1119. A AuXerre, des portes datant du niilieu du 
X1119 siecle restent engagees dans les constructions refaites sur la facadc 
au Xvt. Et en effet, jamais les architectes des XIVÜ et Xv" siecles, malgre 
leur savoir, malgre la profusion de leur ornementation, leur recherche 
des effets, ne purent atteindre a cette largeur de composition, a cette 
belle entente de la statuaire melee a l'architecture, qui etaient les qua- 
lites dominantes des artistes des X118 et X1118 siecles. Ils se rendaiem 
justice en conservant ces debris qui, tres-probablemenl, passaient, 
avec 11115011 pour des chefs-d'oeuvre.  
En nous occupant, avant toute autre, de la porto de lYeglise abbatiale 
de "Vezelay, nous avons voulu donner-un de ces Bxelllples qui servent 
Yll.  50
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.