Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137514
389 
d'homme vetu d'un nlanleziu flottant, qui monte a cheval au moyen 
d'une echelle; puis, a la suite d'un homme, d'une femme et d'un 
enfant qui paraissent se quereller, une famille composee egalement 
d'un homme, d'une femme et d'un enfant. dont les tetes sont munies 
d'oreilles colossales. La tele de l'enfant, sort. de ses deux (ireilles 
comme de deux coquilles qui Fenveloppent presque entii:ren1e11t.. 
Que signifient ces bas-reliefs? Il faut d'abord observer qu'ils tien- 
nent la place occupee dans les tympans de la meme epoque, ou 
peu s'en faut (connue celui de la cathedrale d'Autun, par exem- 
ple), par les scenes du jugement dernier, de la separzition des elus 
des damnes. Alors les elus occupent le linteau de gauche (celui qui 
est a la droite du Christ), et les damnes le linteau de droite. Si l'on 
se reporte au temps ou fut sculptee la porte principale (le Peglise 
de la Madeleine, on observera que les moines de "Vezelziy avaient at- 
teint. un (legre, de puissance et (l'influence tel, qu'il fallut pres d'un 
sitscle de luttes sanglantes enlre ces religieux, les comtes de Nevers et 
les habitants de la (zommune de Vezealay, pour zimoindrir ce pouvoir 
exorbitant. Pour les abbes de Vezelaiy, l'action la plus louable, celle 
qui devait faire gagner le ciel, etait certainement le payement regu- 
lier des redevances dues a l'abbaye, l'apport des dons; et, jusqu'au 
milieu du dernier siecle, bien que l'abbaye de Vezelay fut secularisef- 
depuis le xvi", il y avait encore, a Vezelayf, une fete dite de llftjuporz, 
et qui consistait a remettre a tahbe des produits du sol, des bestiaux 
et des volailles.  
Pour nous, le linteau de gauche represente les elus, (ffest-a-dirf- 
ceux qui apportent a l'abbaye les produits de leur chasse, de leur pe- 
che, de leurs champs. Le linteau de droite represente les (lamnes, ou 
plutot les damnables. On remarquera d'abord, de ce cote, la figure de 
saint Pierre qui garde les portes du paradis, et probablement celle 
de sainte Madeleine, qui intercede pour les pecheurs 1. Les personnages 
qui remplissent ce linteau representeraient donc les vices ou les pe- 
vhes. Les guerriers combattant personnitieraient la Discorde, la Guerre: 
le petit homme montant a cheval a l'aide d'une echelle, türgueili; la 
famille qui semble se quereller, la Golere; et enfin, la famille aux 
grandes oreilles, peut-etre la Galomnie. Nous ne pretendons donner 
cette explication autrement que comme une hypothese, deduite d'ail- 
leurs de beaucoup d'autres exemples tires de teglise de Vezelay elle- 
meme. Plusieurs chapiteaux representent egalement des vices person- 
nities. Et, d'ailleurs, nul archeologue n'ignore que, sur les portails de nos 
eathedrales, sont figures frequemmentles Vices et les Vertus en regard. 
Nous y reviendrons. Au-dessus de ces deux linteaux, si etrangemenl. 
' Les tätes de ces figures ont eue cassäes, mais elles paraissent avoir (A6 tournees du 
cüte des personnages qui garnissent le linteau. 
f On voudra bien se rappeler que dans beaucoup de sculptures et de peintures des 
X115 et X1112 siecles, Fürgueil est personniliä par nn homme tombant de cheval.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.