Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137498
387, 
PORTE 
ifeculee,-sont d'une forme tres-siniplc et ne paraissent avoir ete deco- 
rees que par des moulures, des tympans imbriques ou couverts de 
peintures, Nous aurons l'occasion de parler de ces portes du x16 siecle. 
renuirquables plutot par leur structure que par leur ornementation. 
Quand il s'agit (FIIPÜÜÜBCILIPB religieuse, il faut toujours recourir e. 
l'ordre de Cluny, si l'on veut trouver les elenients d'un art (tomplet. 
forme, affranchi des tatonnements, etranger aux imitations gFOSSiÄWPS 
de l'architecture antique romaine. 
La porte principalede la grande eglisc abbatiale de Gluny, dont il llt' 
reste que des gravures, ne datait guere que du milieu du xne sieclv. 
tandis que celle de Peglise abbatiale de Vezclay fut elevee des les pre- 
niieres annees de ce siecle. Connue composition, c'est certainement 
une des (Jeuvres les plus remarquables et des plus etranges du moyen 
fige, au moment ou les artistes abandonnent les traditions antiques 
gallo-romaines, inelees (Pintluences htfltllllllltlä, pour chercher de nou- 
veaux elements. Nous croyons donc devoir presenter cette oeuvre en 
premiere ligne, car elle a servi de type evidemment a un assez gPZltltl 
nombre de compositions du xue siecle, en Bourgogne, dans la haute 
Champagne et. une partie du Lyonnais. La figure 51 donne Fensemblil 
de cette porte aujourd'hui placee au fond d'un porche profond et 
fermel, mais originairement. ouvert. sous un portique etroit eta (ilairtxi 
voie. Elle se compose, ainsi que l'indique le plan A, de deux baies 
jumelles separees par un trumeau et fermees par deux vantaux rou- 
lant sur des gonds scelles dans les feuillures B. Les deux baies, lar- 
ges dans leur partie inferieure, atin de laisser le plus d'ouverture pos- 
sible a la foule, se retrecissent par une ordonnance (Tencorhellemeitt 
portant sur les deux pieds-droits et. sur le trumeau central. (les ene 
corbellements sont deeores de six figures (Fapotres, (lemi-lms-ro- 
lief, de 1m50 de hauteur environ. Sur le pilastre saillant du trumeau 
est placee une statue de saint Jean Preeurseur, tenant entre ses mains 
un lairge nimbe au milieu duquel etait sculpte un agneau 2. Deux lin- 
teaux portent sur les pieds-droits et sur le trumeau, et les figures qui 
decorent ces deux blocs de pierre ont exerce, depuis plusieurs annees. 
la sagacite des archeologues. En etfet, les sujets qu'elles representent 
sont difficiles a expliquer. Sur le lint.eau de gauche, on voit une lon- 
gue suite de figures marchant toutes vers le trumeau; les unes mon- 
trent des archers (chasseurs), des personnages parmi lesquels l'un 
porte un poisson, un autre un seau de bois rempli de fruits, plusieurs 
conduisent un boeuf. Adosse au trumeau et semblant recevoir la seriv 
des arrivants, est un homme tenant une sorte de hallebarde. Sur le 
linteau de droite, tout contre le trumeau, sont deux figures plus gran- 
des que celles decorant ce linteau : l'une tient les clefs, et est evidein- 
ment Saint Pieffe; lillutre estune femme. Ces deux personnages se 
' Voyez Poncms, fig. 4. 
' Cet ngnvnu a 6h? grattfe 
11 lil fin
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.