Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137466
PORTE 
384 
trees, tout en presentanl quelques signes de defense, ifaccumulent pas 
les obstacles formidables qui font, de la plupart des portes de chäteaux, 
des ouvrages compliques et etendus. Ces portes de rnonasteres ne sont 
pas precedees d'ouvrages avances, de barbacanes, de boulevards; elles 
s'ouvrent directement sur la campagne, quelquefois meme sans fosses 
ni pont-levis, et leurs defenses sont plutot un signe feodal qufun 
obstacle serieux. La porte de l'abbaye de Saint-Leu (Tlässerent, qui 
date du XIVe siecle, est construite däipres ces donnees mixtes : cfest 
autant une porte de ferme qu'une porte fortifiee. Nous en presentons 
(fig. 48) la face du dehors. Cet ouxfrage consiste en deux contre-forts 
exterieurs, portant chacun une echauguetle cylindrique. Entre les 
contre-forts qui masquent la courtine, s'ouvrent une porte charretiere 
et une poterne. Trois inachicoulis sont perces au-dessus de la grande 
issue et deux au-dessus de la poterne (voy. le plan en a); un crene- 
lage couronnait le tout. En B, est trace le profil des encorbellements 
des echauguettes, avec leur larmier. La figure 49 donne la coupe de 
(zette porte sur ab. On reconnait aisement qu'une entree pareille ne 
pouvait presenter un obstacle bien serieux il des assaillants deter- 
mines; quoi qu"il en soit, cette composition ne laisse pas d'etre habile- 
ment concue et d'une tres-heureuse proportion. On elevait meme pen- 
dant les XIlle et XIV" siecles des portes de monasteres qui n'avaient 
nullement le caractere defensif; alors ces portes etaient plutot hospi- 
talieres, dest-a-dire qu'elles etaient precedees- d'un porche, comme
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.