Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137441
PORTE 
382 
alors dans le tableau m reserve dans la maconnerie, et les deux bras 
se logent dans les rainures d' indiquees par la ligne ponctuee : la face 
cxterieure de cette poterne est tracee en E et sa face interieure en F. 
Dans ce dernier "trace, la cheminee des cables est indiquee par des 
lignes ponctuees. Des crochets i, les cables viennent passer sur deux 
poulies placees a Pextremite des chantiers de roulement, en p (voy. le 
plan), car on observera que ces crochets i sont scelles sur la ligne de 
prolongement des plans inclines. Le plan incline fixe et le tablier 
mobile sontgarnis de longrines qui servent au roulement des fardeaux 
et masquent les cables; lateralement des taquets formant echelons 
permettaient a des manmuvres de monter en meme temps que les 
fardeaux pour les empecher de devier. Ces taquets facilitaient au 
         
car cette poterne pouvait aussi servir de porte de secours. Le plan 
incline etait d'ailleurs masque par un ouvrage avance qui etait eleve 
en dehors de la route pourtournant le chäteau (voy. DONJON, fig. 44). 
Le trace G montre une portion du tablier du pont, avec ses longrines 
et ses taquets-echelons. La poterne etait surmontee d'une niche deco- 
ree d'une statue de l'archange saint Michel, que nous avons retrouvee 
presque entiere dans les fouilles pratiquees en 0; car il ne reste 
(lOhOUf, de cette poterne, qu'une moitie, celle de gauche. En R, est, 
donnee la coupe d'ensemble. de l'ouvrage, avec son plan incline, a 
Fechelle de 0'",002 pour metre. Cet ensemble fait voir comment on 
pouvait decharger les charrettes et hisser les fardeaux jusqu'au seuil 
de la poterne. 
La poterne de ravitaillement du chateau de Pierrefonds estpeut-etre 
une des plus completes et des plus interessantes parmi ces ouvrages 
(le defense. La sinlplicite de la manoeuvre, la rapidite des moyens de 
fermeture, la beaute de la construction, ne laissent rien a desirer. Le 
meme chäteau possede une poterne basse, du cote du nord, qui etait 
destinee ä la sortie et a la rentree des rondes. Cette poterne, qui s'ouvre 
dans un souterrain, et n'etait fermee que par des vantaux, possede un 
porte-voix pris dans la maconnerie, a cote du jambage de gauche, et 
qui correspondait a deux corps de garde, l'un situe a rez-de-chaussee, 
l'autre au prelnier etage (voy. la description du chäteau de Pierrefonds). 
On voit aussi parfois des poternes qui s'ouvrent sur un passage de- 
tourne, et dont l'issue est commandee par des meurtrieres (voy. le plan 
du chäteau de Bonaguil. a l'article CHATEAU, fig. 28). 
Mais nous ne pouvons donner dans cet article tous les exemples si 
varies de poternes- 11611 fäfail de ce detail de la fortification comme de 
toutes les autres parties des places fortes; chaque seigneur pretendail. 
posseder des moyens de defense particuliers, afin d'opposer a l'assai1_ 
lant des chicanes imprevues, et il est a croire que, dans les longues 
heures de loisir de la vie des chatelains, ceux-ci songeaient souvent a 
doter leur residence de dispositions neuves, subtilement combinees, 
qui n'avaient point encore etc adoptees.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.