Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137426
PORTE 
380 
Nous avons indique sa position dans le plan de ce chateau (voy. Gua- 
TEAU, fig. 24, et DONJON, fig. ft-l et M). Le chateau de Pierrefonds pou- 
vait facilement. contenir une garnison de douze cents hommes: il fallait 
donc trouver les moyens de la munir d'une quantite (fonsiilfärztble de 
vivres et d'objets de toutes sortes, d'armes et de projectiles, en un 
court espace de temps, si, comme il arrivait souventpendant le moyen 
age, on se trouvait tout a coup dans la necessite de se mettre en 
(lefense. Eut-il fallu introduire les chariots, les betes de somme et 
les gens du dehors dans la cour du chateau, pour compleler le ravi- 
taillement, que l'encombrement eüt ete extreme, que la place eüt ete 
ouverte a tout ce monde, et qu'il eüt ete impossible a Finterieur, pen- 
dant ce temps, de preparer et d'adopter les mesures d'ordre neces- 
saires en pareil cas. La cour, embarrassee par tous ces chariots, ces 
ballots, ces betes et ces gens, n'eut presente que confusion; impossible 
alors de faire entrer et sortir des gens d'armes, de disposer des postes. 
et surtout de cacher ses moyens de defense. On conqoit alors pour- 
quoi Farchitecte du chäteau avait. combine une poterne permettant 
l'introduction de ces approvisionnements, sans que les gens du de- 
dans fussent genes ni ralentis dans leurs dispositions, et sans qu'il m: 
necessaire de faire entrer ni un chariot, ni un homme etranger a la 
garnison dans la place. Non-seulement la poterne de ravitaillement du 
(zhateau de Pierrefonds est elevee de 10 metres au-dessus du chemin 
exterieur qui pourtourne la forteresse; mais elle donne dans une 
cour speciale, separfie elle-meme de la cour principale du chateau par 
une porte fermee par une herse, par des vantaux, et protegee par les 
machicoulis (voy. GIIATEAU, tig. 24, et DoNJoN, fig. 21). Cette poterne de 
ravitaillement est percee a travers une haute courtine ayant 3 metrfws 
(Fepaisseur. Son seuil, comme nous venons de le dire, est place s. 
10 metres au-dessus du niveau du sol exterieur. Un plan incline, de 
maqonnerie et. charpente, s'elevait du chemin jusqu'a un niveau en 
(foutre-bas de 2 metres du seuil et a li metres de distance de la cour- 
tine. Il restait ainsi, entre le sommet du plan incline et la poterne.. 
une coupure qui etait franchie par le pont-levis lorsqu'on Fabattait. La 
figure 117 nous aidera a expliquer cet ouvrage. En A, est trace le plan 
de la poterne; deux contre-forts a, destines a masquer le tablier du 
pont lorsqu'il est releve selevent; a l'aplomb de la partie inferieurf- 
du talus de la courtine; en B, est tracee la coupe longitudinale dc la 
poterne. Cette coupe fait voir en b le tablier du pont abaisse sur le 
plan incline (l. Les bras mobiles de ce tablier sont marques en d. Sur 
le sol du chemin de ronde superieur D est etabli un treuil; une ohm 
minee f, qui s'ouvre sous le berceau en tiers-pointg, permet de passer 
deux cäbles qui, du treuil, viennent frotter sur le rouleau e de renvoi, 
et de la vont; saisir les fardeaux qui doivent etre enleves sur le plan 
incline.Les extremites de ces deux cables s'attachent a deux crochets 
z" scelles sur les parois des pieds-droits de la poterne. Lorsque l'ope- 
ration d'approvisionnement est terminee, les cables sont rentres, les
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.