Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137292
 367  [f PORTE  
Olivier de Glisson, le frmäre d'amies de du Guesclin, qui fit aux An- 
glais une guerre si däsastreuse, ätait un gänäral d'un rare märite, et 
qui fortifia un assez grand nonlbre de chäteaux en Poilou, sur les 
frontiäres de la Bretagne et dela (iuienne. Il adopta, pour les däfenses 
des portes, un systäme qui parait lui appartenir. Il älevait une tour 
ronde sur un pont, et Ala perqaitd1n1 passage fermä par des herses 
59 B  A  J] 
Illlll 
k  n fwiüif"  
MHNW _ ,T  HHIIIHHIIIIIHIIIHIHIIHIIIIII[H 1runmnwlwunzlwfrmgwrlvnmmgwamnmul l: vuwsuwx, 
 11mm wmwr Wmafklnwwflgrrvlwov?f]1m" 
ä 4  ÄHHHI nziunranuliil- miuuäiuüij: l:  
full!" K   
    1441 JI menu 1  
LHÜIIIIHIIW  WHIWIIUHIIII4EÜ[I1III'MMaT-  HWÜWÜWIWÜ 
maman   dllüdlluüugiifwll;   jjTÄ" "umsixläwwnluugqmwsavi;  
  lmfffwffiü  T 
"n      1- 
   Harfff   
2 l;  HHJJ bmulimxrlnfwfxuhf 
  ngimllwmmuqug 
,  IRIH: I  
f le-Yh Jlfli Jllllllflilhlthllil; 
   zmillilkäg Äjhllillllulllilllillml  
et des vantaux. Sur le pont de Saintes, il existait une porte de ce 
genre 1, et l'on en voit encore quelques-unes dans les provinces de 
POuest. Une des portes de l'enceinte du chateau de Montargis pre- 
sentait cette disposition, et le vide central de cette tour, a ciel ouvert, 
permettait d'ecraser, du sommet de l'ouvrage, les assaillants qui se 
seraient, introduits entre les deux portes percees dans les parois 
opposees du cylindre? Les tours rondes servant de portes, qui parais- 
sent appartenir a l'initiative du connetable Olivier de Glisson, sont 
habituellement tries-hautes, dest-Eu-dire donnant un commandement 
considerable sur les alentours. Elles sont isolees et ne se relient pas 
aux courtines des enceintes. Ce sont de petites bastilles a cheval sur un 
pont, de sorte que les assieges enfermes dans ces postes, n'ayant que 
des moyens de retraite tries-peu sürs, etaient plus disposes ä se defen- 
dre a outrance. Il arrivait assez frequemment, en effet, que les portes 
se reliant aux courtines, si bien munies qu'elles fussent, devenant l'ob- 
jet d'une attaque tres-vive ettenace, etaient abandonnees peua peu par 
les defenseurs, qui trouvaient, par les chemins des courtines voisines, 
' Voyez PONT, fig. 4.  
f Voyez Androuet du Cerceau, Des plus excellens bastimens de Franve.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.