Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137142
P-QR T E  
Il est facile de voir que le chatelet. etait ouvert a la gorge et com- 
mande par l'avant-porte, de meme que cette zivant-porte etait com- 
mandee par la tour carree couronnant la (lerniere entree. Cet ouvrage 
etait donc deja construit suivant cette regle de fortification, que ce 
qui defend doit etrtr ilefendu. 
La coupe longitudinale faite sur la porte A du plan et l'avant-porte 
(fig. 29) fait saisir les details de cette (lefense. En B, est le pont-levis 
abaisse; en C. la porte qui conduit par un degre pris dans lepaisseur 
de la muraille au crenelage de l'avant-porte; en D, la coulisse de la 
herse; en G, le machicoulis qui protege les vantaux H; en I, le passage 
(rouvert par un plancher. La herse se manoeuvrait du palier K, auquel 
on montait. par un escalier L pose sur la saillie du mur inferieur; car 
il faut noter que le mur superieur M est beaucoup moins tapais que 
le mur du rez-de-clniussee. Get escalier L servait d'ailleurs a degagei" 
l'escalier marquel sur le plan general, et qui aboutissait en retour 
a cote de l'arcade plein cintre portant le jeu de la herse. Du palier K, 
en prenant un escalier de bois, on montait a Petage superieur sous la 
couverture, et l'on exitrait sur le chemin de ronde du crenelzige par la 
porte P menagee dans un tambour de pierre pose a l'angle du crene- 
lztge. Chacune des portes des remparts d'Avignon etait munie d'une 
cloche, atin de pouvoir prevenir les defenseurs ou les habitants en cas 
d'attaque ou de surprise. Si nous faisons une section transversale 
sur la ligne ab de la tigure 29 et du plan geiieral, en regardant Pentree 
de l'avant-porte, nous obtenons le trace S. Le pont-levis etait releve, 
son "tablier fermait l'issue T, et ses bras, passant a travers les deux 
rainures V, ainsi qu'il est marque en V' sur la coupe longitudinale, ne 
genaient nullement la zlefense. Le creneau milieu, ses deux meutrieres, 
restaient libres, et les deux echauguettes laterales J tlanquaient: la 
porte. De la salle du premier Wetage de la tour on passait sur les che- 
mins de ronde des courtines par les portes N. Du cote de la ville, un 
simple pan de bois Y perce de baies fermait les etages superieurs de 
la tour. 
La figure 30 donne, en A, la face de l'ouvrage avec l'avant-porte, et 
en B, la face de la tour, en faisant une section sur l'ouvrage avance. 
La porte Saint-Lazare d'Avignoi1 est remarquable dejäpar la simplicite 
des constructions. Ici on ne voit plus cette accumulationd'obstaclesdont 
la disposition compliquee devait souvent embarrasser les defenseurs. 
Les portes dlhfignon ne sont pas, il est vrai, tres-fortes, mais elles ont 
bien le caractere qui convient a l'enceinte d'une grande ville. La porte 
Saint-Lazare, avec son boulevard ou harbacane exterieure, protegeait 
efficacement un corps de troupes voulant tenter une sortie ou etant 
oblige de battre en retraite. On pouvait, sur l'esplanade du boulevard, 
masser facilement cinq cents hommes, proteger leur sortie au moyen 
des flanquements que fournissaient les tours; et eussent-ils ele repous- 
ses, ils trouvaient dans cette enceinte un refuge assure, sans que le des- 
ordre d'une retraite precipitäe püt compromettre la defense principale,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.