Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1137009
PORTE 
338 
La figure 19 donne le plan du premier etage de la porte Narbon- 
naise. Les deux escaliers ä vis que nous avons vus indiques il rez-de- 
(zliaussee debouchent, dans les deux salles A. Ces deux sallesgfvofilees 
comme celles du rez-de-chaussee, possedent une chemifliee G cha- 
cune, avec four. De ces deux salles on peut sortir par les deux portes 
B sur le chemin de ,ronde D, slfilevant jusqu'au niveau (des cour- 
sieres E des courtines par de gfrands emmarchements. Par les deux 
passages G on entre de plain-pied dans la salle (XGIIfPZIlB F. au milieu 
de laquelle s'ouvre le grand machicoulis carre I. En supposant que les 
assaillants aient pu penetrer jusquäl la seconde herse, en forcant les 
prenliers obstacles, on pouvait les accabler de projectiles et de ma- 
lieres enflammees; les defeilseurs charges de cet office se tenaient en 
arriere dans les deux reduits K, et etaient ainsi parfaitement a l'abri 
des traits qui auraient pu etre lances par les ennemis, ou soustraits a 
la fumee et aux flammes des matieres accumulees dans le passage. Par 
les deux couloirs (letournes L, les zissieges se rendaient aux-cotes du 
mächicoulis anterieur M. De cette salle F, on manoeuvrait lafpreiniere 
herse N et l'on servait le troisieme machicoulis O. En continuant a 
monter les escaliers H, au-dessus du premier (Stage, on ne debouche 
nulle part et l'en arrive a un precipice; de telle sorte que des assail- 
lants ayant pu penetrer dans ces escaliers a rez-de-chaussee, trouvant 
lesportes fermees et barrees au premier etage et continuant a gravir 
les degres comme pour atteindre lfetage superieur, se trouvaient pris 
dans une veritahle souriciere. Pour monter au deuxieme etage_,acelui 
de la defense, il faut traverser les salles A, et aller chercher les esca- 
liers a vis R qui seuls montent aux crenelages. Pour servir lamseconde 
herse, il fallait franchir les portes Betf se rendre suif-la plate-forlne P. 
Les servants de cette seconde herse recevaient des pirdres du dedans 
par une petite fenetre percee au-dessus des mächicoulis 0. Les deux
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.