Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1136856
323 
PORTE 
selend du cote de Laon. Cette porte, placee en face de la langue de 
terre quireunit. le plateau ä la ville de Goucy, donnait une entree 
presque de niveau dans la cite; mais ä cause de cette situation meme, 
elle demandait ä etre bien defendue, puisque cette langue de terre est 
le seul point par lequel on pouvait tenter d'attaquer les remparts, 
dominant, sur tout le reste de leur perimetre, des escarpements con- 
siderables. Au commencement du XIIIE siecle, voici quel etait le sys- 
leme defensif des abords de cette porte (Hg. T). 
En A, etait tracee la route de Laon, reportee aujourd'hui en B; 
en G, une voie descendant dans la plaine et allant vers Ghaunyl. En D, 
etait une grande barbacane dans laquelle se reunissaient les deux 
voies pour atteindre un viaduc E, admirablement construit sur arca- 
des en tiers-point. Ce viaduc aboutissait a une tour G, batie dans l'axe 
de la porte H. Du point de jonction F des routes au point E, ce via- 
duc skälexfztit par une pente sensible vers la ville. Il etait de niveau du 
point E au seuil de la porte; du seuil de cette porte au point. H, sous 
le couloir de Pentree, il existait encore une pente. Des salles infe- 
rieures de la porte, par un souterrain d'abord, perce sous le passage, 
et par des baies percees dans chacune des piles du viaduc, on arri- 
vait au niveau D de la barbacane, sous la voie superieure. Ainsi, de la 
ville, et sans ouvrir aucune des herses et vantauxjde la porte elle- 
1 Cette voie est encore apparente.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.