Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1136785
PORTE 
316 
de Pompei, de Nimes, d'Autun, de Treves, toutes si bien disposees 
pour l'entre-e des chariotset des pietons, pourquoi, (lepuis qu'on a 
pretendu revenir aux formes de Fantiquite grecque et romaine, on 
n'avait jamais adopte ce parti si naturel des issues jumelles? La 
reponse a cette question. c'est, que l'on s'est fait une sorte dantiquite 
de convention, lorsqu'on a pretendu en prescrire l'imitation. Placer 
un pilier dans le milieu d'une voie paraitrait, aux yeux des personnes 
qui ont ainsi fausse l'esprit de Fantiquite, se permettre une enormitti. 
Beaucoup d'l1onnetes gens considerent les portes SainleDenis et Saint- 
Martin a Paris, si peu faites pour le passage des charrois, comme 
etant ce qu'on est convenu d'appeler une heureuse inspiration d'apres 
les donnees de Fantiquite. Mais pourfhonneur de l'art. antique, jamais 
les Romains, ni les Grecs byzantins, ni les Gallo-Roimiins, n'ont elevo 
des portes de ville aussi mal disposees. Leurs portes sont larges. dou- 
bles,el ll'0l1tjilIIl3lS, sous clef, une hauteur superieure äieelle d'un cha- 
riot tres-charge. Elles sont accompagnees de poternes, ou portes plus 
petites pour les pietons, profondes, (fest-ät-dire formant un passage 
assez long, plus long que celui des baies  afin de per- 
mettre au besoin un stationnement necessaire. Quelquefois intime (res 
poternes sont accompagnees de bancs et (FZIPCHÜOS donnant. sur le 
passage des chariots. Telle est, par exemple, la disposition de la port:- 
dite d'Auguste, a Nimes. 
Les tours et remparts touchant ä la porte Saint-Andre d'Autun 
sont construits en blocages revetus exterieurement etinterieuremenl 
d'un parement de petits moellons cubiques, suivant la mcthode gallo- 
romaine. Bien que les details de cette porte soient mediocrement traces 
et executes, l'ensemble de cette construction, ses proportions, produi- 
sent l'effet le plus heureux. 
Mais on concoit que ces portes netaient pas suffisamment con- 
vertes, fermees et defendues pour resister a une attaque reguliere. ll 
est vrai qu'en temps de siege, on etablissait, en avant de ces entrees 
des ouvrages de terre et bois, sortes de barbacanes qui protegeaienl 
ces larges issues. Ces ouvrages de terre. avec fosses el palissades, 
slätendziient, meme parfois tres-loin dans la campagne, formaient 
un vaste triangle dont le rempart de la ville etait la base et dont. le 
sommet etait protege par une tour ou poste de maconnerie. A Autun 
meme, on voit encore, de l'autre cote de la riviere d'Arroux, un de 
ces grands ouvrages triangulaires de terre, dont les deux cotes abou- 
tissaient a deux ponts, etdont le sommet. etait protege, par un gros 
ouvrage carre de maQÜÜHBPiB, connu aujourd'hui sous le nom de 
temple de Janus, et qui n'etait en realite qu'un poste important tenant. 
l'angle saillant d'une tete de pont. Ce qui reste de cette tour carree 
fait assez voir qu'elle etait depourvue de portes au niveau de rez-de- 
chaussee, et qu'on ne pouvait yentrer que par une ouverture pratiquee 
au premier elage et au moyen d'une echelle ou d'un escalier de bois 
mobile. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.