Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1136680
PORI 
306 
dionale de la cathedrale d'A1by1. Ce laorche est un veritable dais porte 
sur des piliers en avantde Fentree de Peglise. Il s'eleve au sommet d'un 
grand emmarchement autrefois defendu, a sa partie inferieure, par un 
ouvrage fortifie dont on voit. des restes assez importants. Nous donnons 
(fig. 34) le plan du porche de la cathedrale d'Alby avec Pemmarchement 
qui le precede et la defense anterieure. Les arcades A et B s'ouvraient 
sur une vaste plate-forme entouree de murs creneles. La figure 35 pre- 
sente une vue perspective de ce porche prise du cote de Femmarchement. 
Le porche de la cathedrale d'Alby est une compositionfdes der- 
nieres ecoles du moyen äge, et produit un merveilleux effet : bäti de 
pierre blanche, il se detache sur le ton de brique de Feglise et sur 
le ciel de la maniere la plus pittoresque; sa position, si bien choisie 
au sommet d'un long degre, en fait Fentree la plus imposante qu'on 
puisse imaginer. Autrefois une longue et haute claire-voie vitree s'ou- 
vrait au-dessus de la porte, sous la voüte du porche, et donnait une 
grande lumiere dans Yeglise, d'ailleurs tres-sombre 2. 
Nous n'avons pu, dans cet article, donner tous les exemples de por- 
vhes (Yeglises qui meritent d'en-e mentionnes ; nous nous sommes 
borne ä reproduire ceux qui presentent un caractere bien franc, qui 
accusent clairement leur destination, et-dont la composition offre cette_ 
originalite due a des artistes de talent. Les eglises de France sont cer- 
tainement celles qui presententles exemples les plus varies. les mieux 
entendus et les plus grandioses des porches du moyen äge. En Allema- 
gne, ils sont rares; en Angleterre, habituellement bas et petits. Mais 
vertes, nulle part en Europe, ni en Italie, ni en Espagi1e,11ien Allemagne, 
ni en Angleterre, on ne voit des porches qui puissent etre compares, 
ineme de loin, a ceux de Chartres, de Saint-Urbain, de Saint-Maclou, de 
         
Poncues ANNEXES A mas CONSTRUCTIONS ClVlLl-IS.  Les articles ESCA- 
LIER, PERRON, donnent quelques exemples de porches combines avec 
les (legres principaux des palais et chäteaux. Sur la voie publique, 
il n'etait pas possible d'etablii1 des porches en avant des maisons. 
Celles-ci possedaient parfois des portiques continus ou des saillies 
en encorbellement formant abri, ou encore de veritables auvents a 
demeure (voy. AUYENT, MAisoN). Les porches proprement dits eussent. 
gond la circulaitioil, surtout dans les villes du moyen äge, dont les rues 
sont generalement etroiles. Quelquefois, dans les cours, un pavillon 
portant son angle saillant sur un seul pilier formait. un petit porche 
(levant une entree ou a l'issue d'une allee, ainsi que le fait voir la fig. 363. 
 Voyez CATHEDRALE fig. 50.  
' M. Daly, architecte dlocesain d'Alby, et M. Nelly, sculpteur, ont me depuis peu charges 
de restaurer ce porche et se sont acquittes de cette täche diflicile avec un talent remarquable. 
Voyez, ä l'article MAISON, le plan et Felevation de Fhütel de la Tremoille (fig. 36 et 37), 
la tourelle formant porche 51 rez-de-chaussee, ä fentree de Yallee conduisant au  jardin. 
Voyez aussi l'article TOURELLE. f
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.