Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1136622
'OllCllli 
300 
decores de bas-reliefs dans des quatrefeuilles et des lobes, comme 
celui de laporte centrale. Les nusD etaient couverts (les memes semis 
fleurdelises en petit relief. Libergier parait eLre le premier qui ail 
eu Pidee de. faire ainsi des porches, des hors-(Foeruvre rappelant ces 
ouvrages provisoires qu'on eleve devant. les portails des eglises ä l'ov- 
casion de certaines solennites. Celle. iclee fut (leveloppee plus lard 
avec plus ou moins de bonheur, mais sans qu'on ait, nous semble-i-il, 
  - 29 
wxx   
 
   
depasse ce premieressai. Cependant a 'l'royes, dans la 111en1e proyi11re, 
il existe encore (leux porches d'une disposition tres-renmrquable de- 
vant les portes du transsepl de Yeglise Saint-Urbain  Cesporches sont 
de verilables dais soutenus par des arcs-boutants reportant. la pousses- 
et la charge de leurs xioütes sur des contre-forts exterieurs isoles. Le 
plan de l'un de ces porches, en tout semblables entre eux (fig. 30m 
indique cette disposition. L'espace ABGD est vente. Ces deux voütes 
reposent sur le 111ur du transsept et sur les trois piles B, E, G. Trois 
arcs-boutants G, E, H, reportent la poussee exterieure de ces ventes 
sur les trois contre-forts I, K, L. La legerete de cette construction, 
elevee en liais de Tonnerre d'une excellente qualite, est surprenante. 
(les deux voules ont reellement l'apparence d'un dais suspendu, car 
leur saillie laisse a peine voir les freles colonnes qui les reeoivent. 
Quant aux contre-forts I, K, L, malgre leur importance, ils sont telle- 
ment hors doeuvre (les deux contre-forts I, L, etant d'ailleurs au (lroil 
de ceux de Feglise O, M), qu'ils ne paraissent pas appartenir au porche 
et. que l'oeil ne s'y arräte pas. En'P, nous avons trace a Fechelle de 
' Nous avons huis-souvent l'occasion de parler de cette jolie äglise, qui prdsente 
ddveloppcment le plus complet et le plus extraordinaire de cette architecture champc 
noise du xme sibcle (voy. Ancmrzcrunm RELIGIEUSE, CONSTRUCTION, fig. 102, 103, 101, 10i 
106) FENETRE, PILIER).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.