Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1136600
201W! 
2 9,3 
et, ces quatre colonnes portaient trois archivoltes surmontees de 
gables (voy. Felevation G). Chacune de ces archivoltes inscrivait un 
triangle equilaterzil, et les gables eux-memes citaient traces suivant les 
deux (fotes d'un triangle eiquilaterzil. Si l'arcade centrale ctait. entie- 
rement a jour, celles des deux cotes ctaient a moitie occupees par 
 des (foutre-forts, ainsi que le montre notre trace en E et 
en 13'. Quant a  de la porte, il citait (lispose de telle lagon, 
qu'en K il existait une hoiser-ie formant tambour ou double porte. 
En G, est tracee la coupe du porche sur lm. La figure 28 donne la vue 
perspective du porche central de leglise Saint-Nicaise de lleims. 
Si simple par son plan, cette composition etait, en elevzitioii, d'une 
grande richesse, mais sans que les details nuisissentcn rien a lien- 
semble des lignes. D'abord l'architecte avait eu tidee nouvelle de 
donner a ces porches l'aspect d'une de ces (lecorations qu'on dispose 
devant. les fEICZIdCS dkgliscs les jours de grandes ceremonies. Sans con- 
trarier la structure principale de l'architectui'e, ces arcades surmon- 
iÜO-S de gables forment une sorte de soubassement. decoratif occupant 
toute la largeur de teglise et perce de haies au droit des portes. 
nenni. comme un large Ütfllitfilutlilgt? tout garni de tapisseries ; car on 
remarquera que les nus de ce soubassement sont ornes de fins reliefs 
tleurdelises qui leur donnent l'aspect. d'une tenture. Derriere (vettt- 
zirchitecture legere, et qui semble elevee pour une fete, se voyaient 
les portes richement (lecorees de lMIS-POllGfS. Celle centrale, dont nous 
donnons _la vue perspective (tig. 28), portait sur son lrumeau la statue 
de saint; Nicaise; dans son tympan, le Christ assis sur le monde au 
jour du jugement, avec la Vierge et. saint Jean a ses cotes etdesAngt-s 
zidorateurs; au-dessous, d'un cote, les elus; de l'autre, les (lamntäs. 
dont quelques-uns sont emmenes en (bl1ft?l' dans un (rhariot. Dans les 
ecoincons, deux anges sonnent de la trompette. Les douze apotrtis 
etaient places, non comme des statues dans des niches, mais (zonime 
des groupes de personnages. dans les deux enfoncements praitiques 
des deux cotes des pieds-droits de la porte. Un voit comme, d'une dis- 
position extremement simple connue plan, l'architecte? Lll)Ot'giOl' avait 
su faire un ensemble tres-tlecorzitif et facile a suivre d'un.coup d'oeil  
Les deux luorches donnant dans l'axe des collaterziux ne se compo- 
saient chacun que d'une seule arcade percec entre les deux gros 
contre-forts des clochers. Cette arcade, surmontee d'un gable, comme 
celles du porche cfentral, avait 412 pieds douverture (2 toises). Mais 
comme ces portes laterales etaient celles qui servaient habituellement. 
' Uegliäe Saint-Nicaise aetä: dümolie (lepuis la fin du Lleruier sibele. En ordonnant 
vette demolition, les gens de Reims ont prive leur ville et la Frzmce d'un des plus beaux 
monuments-de l'art au X111" sibcle. Heureusement lesiloeunnenls sur net C-dillee ne l'ont 
pas trop defnut; on en possede des plans et quelques gravures, entre autres celle de la 
fälüfide, qui 05h 1m VÜYÜ-QÜIÜ  Cf qui est (lue du graveur nelneiä. 1.10 Sun. Celui 
pieee rare" date  
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.