Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1136470
285 
PORCIIE 
les trois arcades des facatles des porches, il supprima ces. contre-forts 
et les remplaea par un systeme de chevalement en pierre. Ijidee etait 
ingeniezuste, hardie etisans precedents. De cette maniere aucun. ob- 
stacle ne separziitles trois arcades, la poussee des arcs-doubleaux inter-f 
mediziires etait butee par le chevalemen t, et le poids (les angles internes 
des deux tours reposait-sur deux ÜllPSjIltIIÜÜÜS comme_ sur un che-_ 
valet. Quelques defauls dans Fexccution tirent rondir ces piles vers les 
deux arcs lateraux; et soit que ce mouveineiil se fut produit pendant 
la construction, soit que les ressources aient fait defaut, on ifachevzt 
point les deux tours. Elles ne sääliexfent. aujourd'hui que jusqu'a la 
hauteur de la nef. Quoi qu'il en soit, et laissant de cote les imperfec- 
tions de detail qui produisirent ces mouvements, en theorie l'idee 
etait neuve et feconde en resultats. Aussi ce porc-lie est-il un des plus 
beaux qu'on ait. eleves a cette cpoque, et bien suptirieur comme con- 
ception aux porchesromzins que nous avons donnes dans les exemples 
precedentsg Telle se montre souvent cette IIPClllIQCLUFG du xnit siecle 
a son origine, pleine de ressources, abondante en idees, mais parfois 
incompletpdans Fexecution; Aussi n'est-ce IKISPEIP une imitation irre- 
tlechie qu'on doit en faire l'application de nos jours, mais par une 
recherche attentive des izlees qui ont produit son developpement si 
rapide et de ses theories fertiles en dcductions. Du porchede Notre- 
Dame de Dijon il serait aise, avec quelques. modifications de detail 
et en employant des materiaux plus rigides que ceux mis en (BÜVPQ, 
de faire un edifitre aussi gracieux d'aspect, aussi leger, mais irrepro- 
chable sous le rapport. de la structure. Pour cela, il suffirait de baisser 
la naissance des ttPClIlVOIlQS latterales, et. (l'f'slever les piliers en hauts 
blocs de pierre tres-resistante. Atteindre un resultat avec des moyens 
imparfaits, mais laisser (leviner Fidee nouvelle, l'invention, c'est deja 
beaucoup pour ceux qui observent. et veulent mettre leurs observa- 
tions a profil; car il est plus filcile de perfectionner des moyens d'exe- 
cution en architecture que de trouver un principe neuf et fournissant 
des consequences etentlues. 
La salle superieure du porche de Notre-Dame de Dijon forme tri- 
bune sur la nef.  
Le plan de ce porche, (lontla figure 21 donne la moitie, montre com 
ment l'architecte a su eviter, en A, les contre-torts exter-ieurs. Les deux 
piles D forment le chevalement qui reeoit le mur de face de la tour 
plantee sur la travee B au droit du contre-fort G qui contrebute les 
mates du porche. En G, sont ouvertes de grandes fenetres dont l'appui 
est tres-releve au-dessus du sol. Dans la hauteur du premier etage, une. 
galerielvoy. GALERIE, tig. 6) se dresse au devant du mur de la tourdeE 
en F, et vient aboutir a des tourelles l-l disposees en encorbellement 
sur les contre-forts G et contenant les escaliers qui pernlettent" de 
monter aux etages superieurs de ces tours. La disposition des toutes 
de ce porche est tres-savamment eombinee. Nous en avons indique le 
systeme a l'article ÜONSTRUCTION (voy. fig.  et 53). Sur les extrados des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.