Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1136312
 269  [ DOUCHE ] 
ne fut zldopte chez ces religieux que perldailt le x11" siecle, et qu'il 
etait (lestine il pourvoir a l'aftluenc.c extraordinaire des tideles dans les 
oglises de cet. ordre; ce qui n'a pas lieu de surprendre. lorsqu'on 
.SOl'lgf' qu'il cette epoque, les eglises (rlunisiennes titaient les lieux les 
plus veneres de toute la (lhretiente, et, (ronlnle le dit le roi Louis Vil, 
dans une charte donnee au monastilrc de Gluny, les membres les plus 
noblfs (le son royaume. Ifetendue, la richesse des porches fermes des 
grandes egliscs clunisiennes, ne furent. (lepassees ni meule atteintes 
dans les zlutres ciglises (lathcdrales ou monastiques. 
Les cisterciens eitablirent. aussi des porches fermes devzlnt leurs 
eiglisils, mais ceux-ci sont peu etenrlus, bas, et affectent. autant la sim- 
plicitc que ceux de l'ordre, de Gluny manifestent les gouts luxueux de 
leurs fondateurs. D'ailleurs les porches des eglises (listerciennes ne 
sont pas absolument clos (tomnle ceux des eiglises clunisieilnes; ils 
presentflnt gonläralement des ouvertures a lair libre comme des ar- 
cades d'une galerie de (zloitre, et. ressemblent plulot. il un portique 
profond qu'a une salle. Il paraitrait ainsi que saint. Bernard voulait 
revenir aux (llSpÜSlllOHS des eglises primitives et retrouver le. narthex 
(les basiliques de lllnliquite cllrelienne. (les porches ClSlCFClOIIS sont 
(scrases, (fouverts en appentis et. ne sontjaniais tlanques de tours comme 
les porches des eglises benediclines (voy.  in-zLlcncuslc). 
Perces d'une seule porte en face de celle de la nef, ils sont ajoures sur 
la face anterieure par des zlrcarlcs non vitrees et non fermees, s'ou- 
vrant alu-dessus d'un bahut, assez clevtä. Tel est. encore le porche par- 
faitement. conserve de Feglise cistercienne de Püllllglrtt (Yonnc), dont 
nous donnons le plan figure 6. (le porche, bflli pendant. la seconde 
moitie du xue siecle t, se compose de trois travces en lilrgeui- et de 
deux en prot'ondeur; il iroccupe que la largeur de la grande nef. Des 
deux cotes, en A, sont. deux salles fermees qui etaienl. (lestimäes aux 
besoins de l'abbaye. Des voiltes d'arete sans nervures couvrent ce 
porche et viennent reposer sur deux colonnes. Une porte exterieure B 
(rorrespond il la [lortfs principale C de la nef, et. des deux (ftltes, en D, 
s'ouvrent, sur un large et haut bahut, deux arcades divisees par des 
(rolonnettes accouplees. Tout cet ensemble, y compris les deux salles. 
est couvert par un comble en appentis avec demi-croupesaux deux ex- 
tremites. Au-dessus du comble du porche est. percee une enorlne fenetre 
dans le grand pignon ; elle eclaire la nef. A Fexterieur, la construction 
de ce porche est d'un aspect froid et triste. A linterieur, les chapiteaux 
des colonnes sont ornes de sculptures (l'une simplicite toute puritaine, 
et le txflnpzm de la porte de Yeglise n'est decoreä que d'une croix en re- 
lief. La figure 7 presente lacoupe longitudinale du porche de Feglise de 
ltontigny, et. fait. assez voir combien les moines de l'ordre de (liteaux s'e- 
laienl, en pl8ll1 xue siecle, eloignes des PFOQFZIIIIIIIQS splendides adoptes 
' Uüglisc 
comte de Cl 
rlw Pnntigny fut en grande partie 
xanlpagnc, de 1150 i: 1'190. 
Qlcvdü 
(lülaex 
1s du 
libault 
Grand,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.