Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1136150
2ä3 
PONT 
(les portions de tabliers de charpente etaient relevees au moyen de 
cliassis a tzonlre-poitls, ainsi que cela se pratique encore aujourd'hui, 
ou bien roulaient. sur des longrines; on appelait les premiers, des ponts 
torneis, et les seconds, des ponts pastis 1. Les premiers etaienl. de 
veritables ponts-levis. Il est a remarquer que le ponti-levis, tel qu'on 
l'entend aujourd'hui, zidapte a une porte de ville ou de (ihaleziu, na ete 
mis en pratique que vers le commencement, du XlVe siecle ; jusqu'alors 
les ponts torneis etaient disposes en inaniere de basculei. 
Si, vers la lin du Xllle siecle, on etablissziit (leja des ponts-levis, 
ceux-ci elaient isoles et ne "tenaient pas aux portes IIIÜIÜOS, ainsi que 
cela s'est. pratique depuis. Ils faisaient partie des (iuvrages avances 
en bois, tenaient a la barriere, mais nietaient point disposes dans la 
magonnerie des portes. Cependant, des une epoque reculee, on eni- 
ployait souvent les ponts ou passerelles roulant sur des longrines, par- 
ticulierenient. dans les provinces ineridionales. Ces sortes de ponts, 
dont nous donnons un geometral lateral en Attig. 15), se composaient 
de deux pieces de bois paralleles B, au-dessous desquelles etaient adap- 
tes des rouleaux. Un tablier de madriers etail, cloue sur ces pieces de 
charpente. Quatre poulies C, dont les essieux etaient fortement scelles 
a deux murs lateraux, recevaient deux chaines iixees a des anneauxD 
Du mol; latin positus. 
Moult sbsforcc li forscncz 
De faire fosscz et trunchiäcs, 
a Tot entor lui 11 sis nrchiües 
a Fait un fosse? (Ycvc parfum, 
u Riens n'i punk entrer qui xfafm 
1: Desor fu li ponz tornciz 
a Moult bien tomez toz coleiz. v 
18474- ct Sl 
(Roman lllL Renart, vers 
u Clos fu de murs ct de fossnz 
a Dont Ycwfc curoit Lot entor, 
a Un pont tornciz par desor. n 
(IbüL, vers 21991- ct suiv. 
Chcvauchant lez une rivicre, 
Skm vindrcx1tjusqlfau herbcrjagc, 
Et un 101- ot par le passage 
Un pont tornciz avale. 
(Li Ron 
ans de la charrette.) 
u En la chaucie fu grans li ferais, 
u Li quens Guillaumes moult durement le Iisl, 
u Il shrcstaa sur le pont torncis 
a Et vit Bcgon. moult. flcremcnt li dist... v 
(Li Romans de Garin le Loherain, t. II, p. 175, ädit. 
Techcncr, 
1833.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.