Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1136026
PQNT 
240 
A Tepoque donc "ou _les"Anglais vinrent assieger Orleans, ceux-ci, 
suivant la rive gauche, se presenterent, le 12 octobre 1428, par la So- 
logne, devant le boulevard des Tourelles (fig. 8, situe en A). Ce boule- 
vard n'etait alors qu'un ouvrage de terre et de bois. Le 22, ils s'en 
emparerent, et les habitants d'Orleans abandonnerentle fort des Tou- 
relles B, pour se retirer dans la bastille Saint-Antoine F, situee dans 
l'ile, apres avoir eu la precaution de couper l'arche I de cette partie du 
pont. Les Anglais, de leur cote, couperent l'arche KuLes gens d'Or- 
leans etablirenta la hate un boulevard de abois a la Belle-Croix, en G. 
Ce fut. dans cetespace etroit qu'eurent lieu quelques-uns des faits 
d'armes de ce siege  La bastille Saint-Antoine Fetait pre- 
cedee d'une chapelle D placee sous le vocable de ce saint, et d'une 
aumonerie E destinee a recevoir les pelerins et voyageurs attarcles. 
En H, etait la porte de la ville, et en G le chatelet. Apres la levee du 
siege, l'ouvrage des Tourelles[fut repare, ainsi que le boulevard A. 
Cette fois, ce boulevard fut revetu depierre, ainsi que le faiit connaitre 
un plan sur parchemin dresse par un sieur Fleury, arpenteur, en 1543, 
et reproduit en fac-sivnile par M. Jollois, dans son Histoire du siäge 
d' Orläans 1.  
Un second pont-levis etait pratique en avant de la porte H de la ville. 
Une vue perspective a vol d'oiseau (fig. 9) presente Fentree du pont 
d'0rleans, avec son boulevard sur la rive gauche, du cote de la Solo- 
gne, apres les reparations faites depuis le siege de 1428. Plus tard, en 
1591 et 15922, on reconstruisit ce boulevard A avec casemates en forme 
de ravelin a doubles tenailles, ainsi que des fouilles reeentes l'ont fait 
reconnailre. Mais alors la porte des Tourelles existait encore. Le bou- 
levard reproduit dans notre figure 9 etait entoure d'un fosse rempli par 
les eaux de la Loire, et muni d'un pont-levis s'abattant parallelement 
a la riviere. A;  
-Un second ponL-levis separait (comme aultemps du siege) le boulevard 
du fort des Tourelles. Ce fut en effet en voulant defendre ce pont-levis, 
attaque par les gens (Pürleans, apres la prise du boulevard, que perit le 
capitaine anglais, et quelques hommes d'armes avec lui. Jeanne d'Arc y 
fit mettre le feu au moyen d'un bateau charge de matieres combustibles. 
L'existence de ce pont-levis en 1428 ne saurait donc etre douteuse. Ce 
qu'on appelait la Belle-Croix, situee en G sur l'avant-bec d'une des piles 
du pont, etait un monument de bronze, consistant en un crucifix erige 
sur un piedeslal orne de bas-reliefs representant la sainte Vierge, saint 
Pierre, saint Paul, saint Jacques, saint Ifltienne, et les eveques saint 
Aignan et saint Euverte. Il etait en effet d'un usage general de placer 
une croix sur le milieu des ponts, pendant le moyen age. En avant du 
1 Histoire du siäge cFOrläans, par M. Jollois, ingänieur cn chef des ponts et chaussäcs, 
1833, petit in-folio, avec la Lettre d MM. les membres rie-la Sociätä des Llfllliqltaifüä de 
France, 1834. 
fgüumpfeszlelavillcä.      f-    
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.