Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1135985
PONT 
236 
comme en amont, et par consequent des gares flanquantes et (Fevite- 
ment sur les deux cotes du tablier. (l'est encore une raison (le clefense 
qui a motive cette disposition, car partout ou les ponts n'ont pas cette 
importance au point de vue militaire, s'il est pratique des avant-becs 
aigus en amont, les piles sont plates du cote d'aval, comme par exem- 
ple au pont Saint-Etienne, a Limoges, decrit par M. Felix de Ver- 
neilh dans les Annales arclzäologiquesk Ce savant archeologue, auquel 
nous devons des travaux si precieux sur les monuments franeais du 
moyen fige, a observe aussi que dans plusieurs de ces ponts du 
Limousin, dont les piles sont tres-epaisses relativement aux travees 
des arches, ces piles ne sont souvent composees que d'un parement 
de granit, au milieu duquel est pilonne un massif de terre. (Tetait la 
un moyen economique dont nous avons pu constater l'emploi, et qui 
remonte, pensons-nous, a une assez haute antiquite, car des restes de 
piles romaines nous ont presente la memeparticularite. Les avant-becs 
de plusieurs ponts du Limousin donnent en section horizontale, non 
point un angle aigu ou droit, mais une courbe en tiers-point, ce qui 
avait l'avantage de permettre le glissement de lieau courante et de 
donner plus de force a ces eperons ;4car il est clair (fig. 6) que la sec- 
tion A presente une plus grande surface que la section B, par conse- 
quent plus de poids et de resistance.  
 
g 
" Revenons au pont de Gahors. On remarquera (fig. 5) que les esca- 
liers exterieurs conduisant aux tours sontouverts du cote de la ville, le 
long du parapet, de telle sorte que si le chatelet D elait pris, fermant 
la porte de la tour E, les defenseurs pouvaient accabler les assaillants 
et recevoir des renforts de la ville. Seul l'escalier de la tour centrale G 
est pratique dans un exhaussement de l'avant-bec; son entree etant 
placee sous le passage, mais masquee, bien entendu, par la porte qui 
fermait ce passage. L'escalier de la derniere tour H est en communi- 
cation avec le crenelage du poste I, et le poste, ferme du cote de la 
ville, etait destine a presenter un premier obstacle aux assaillants qui 
auraient pu faire une descente sur la rive de ce cote. Nous donnons 
(fig. 7) une vue perspective a vol d'oiseau de la tour E sur la rive 
opposee a la ville et de ses dependances. Outre le chatelet exterieur A, 
une defense basse formait tete de pont sur cette rive, empechait de 
f Tome XX, page 100.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.