Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133760
PALAIS 
dans Finterieur de chaque cite ;l qu'ils le representaient anpres des 
barbares; qu'ils etaient ses magistralts en dedans, ses protecteurs au 
dehors 1.  
Le palais episcopal hati, la catheflrztle seleve a cote; et chaque fois 
que lacathedrale se rebatit a neuf, il est rare que le palais (apiscopztl ne 
soit, point reconstruit. en IHÜHIE temps. Or il nous reste quelques plans 
(leveches du xne siecle et nieme du Xle. Ces plans prcsenttentt une (lis- 
position a peu pres uniforme : une grand salle, une (zhapelle, une 
tour ou donjon, des dependailces mixtes entre le palais et la catho- 
drale, et des logis qui, probablement, avaient peu (l'importance, puis- 
qu'on n'en trouve pas de traces. Le signe representatif du pouvoir 
episcopal, a la fois ifeligieux et civil dans les premiers siecles du moyen 
tige, dest la grand salle, eurie (ranoniqutz et: civile, au hesoiil forte- 
resse, qui devient plus tard Fofticialite et la salle synodale. ljtävevhe de 
Paris, reconstruit, par Feveque Maurice de Sully, vers 1160, tronservziiti 
encore ce caractere; il ne faisait (llailleurs que reinplzlcer un palais 
plus ancien dont les fondations, decouvertes par nous en 18-13 
et 1846, peuvent. passer pour une structure gallo-romaine. Uetait la 
residentze dont parle Grcgoirc de l'ours, et qui existait de son temps. 
Dans la chapelle palatine episcopzile, dont nous avons vu encore les 
restes en 1830, on lisait cette inscription rapportee parle P. Dnhreuli: 
w Hzec basilica (la chapelle) consecrvztft est a Domino illauritio Purisiensz" 
episcopo, in honore beatce ilfarice, beatorutn tmartyrufn Dionysii, Vvincentif, 
lllaurilii, et unznium sanclorum. r) Or, ce palais reconstruit par  
de Sully se composait d'une grand salle, avec hatiments tenant au 
choeur de la cathedrzile, qu'il ifeeditiait en meme temps, et (l'une cha- 
pelle. Des logements prives du prelat, nulle trace. Voici (fig. 7) le plan 
du rez-de-ehaussee de ce palais episcopal du xne siecle. 
En A etait la chapelle, en B, le donjon, en t1 la grand salle, qui alors 
ne setendziit pas au dela du mur pignon D. Le choeur de la cathedrale, 
rehati par Maurice de Sully, est en E; la salle F servait; de tresor au 
premier otage, avec escalier de communication entre le palais et le 
choeur, et de sacristie au rez-de-chausstäe. La grand salle au premier 
(Stage formait un seul vaisseau vottte. lci la muraille gallo-romaine de 
la cite passe en M, sous la cathetlrzile et au dela de son abside, et en 
creusant les fondations de la nouvelle sacristie, nous avons retrouve 
une suhstrnction de la meme epoque en G et en P. Il semblerait. donc 
que les eveques de Paris avaient profite d'un saillant. forme par les 
defenses de la cite, d'une sorte de castellum, pour y enfermer le palais 
episcopal. Le mur meridional de la grand salle etait meme hati sur les 
"fondements de l'enceinte gallo-romaine, et fut encore crenele par Nlau- 
ricc de Sully. Alors, dit le P. Duhreul, u Fevesque et les siens alloient 
(c de la grande salle a la grande eglise] (la cathedrale) par une gallerie 
1 Guizot, HM. fle la civilisat. en France, m1" legmL 
' Le Thäfitre des antniquitäs de Paris, 1612, p. 4.3.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.