Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1135885
PONT 
226 
conformcs au profilB. Les arches ne sont pas tracees suivant un arc 
de cercle, mais forment une ellipse, ainsi que le montre la figure, 
obtenue au moyen de trois centres. (Yetait un moyen de donner plus 
de puissance aux reins des arcs, et de permettre Petablissement des 
trompes avec escaliers. Les piles qui possedent des trompes etaient 
percees de trois arcades, au lieu d'une seule. au-dessus des eperons 
(la chapelle bouchant l'arcade centrale dans la pile C). Cette precau- 
tion etait, bien necessaire-pour donner une issue aux crues du fleuve, 
car les eaux selevent parfois jusqu'au niveau G1. 
En H, nous donnons la section d'une arche, avec le profil en travers 
de la pile B. Ges arches sont construites au moyen de quatre rangees 
de clavcaux de 70 CGIIÜHIELPGS de hauteur juxtaposes. Ce sont de veri- 
tables arcs-doubleaux parfaitement appareilles, dont les lits se suivent, 
mais qui ne se liaisonnent point entre eux. Ils ne sont rendus soli- 
daires que par le massif de naaconnerie qui les surmonte et les charge. 
ll est a croire que les maitres pontifes avaient voulu en cela copier 
un monument romain assez voisin, l'aqueduc duGard, dont les arches 
niaitresses sont construites suivant ce systeme. En K, nous presentons 
un trace perspectif des trompes posees en a a deux des quatre piles 
existantes, avec l'arrangement de l'escalier en encorbellement qui per- 
met de (lescendre dans la chapelle. 
Nous ne savons aujourd'hui comment le pont d'Avigno11 se termi- 
nait du cote de la ville, lorsqu'il fut construit a la fin du xue siecle. 
Tres-eleve au-dessus du sol des rues, il aboutissait. deja probable- 
ment a une defense d'on l'on descendait dans la cite. Au xive siecle, les 
papes le terminerent par un nouveau chalelet tries-fort qui defendait 
Pentree de la ville; mais si l'on ne voulait pas entrer dans la cite, ou 
si les portes du chatelet se trouvaient fermees, on pouvait, du tablier 
du pont, descendre sur le quai qui longe le rempart, par un large em- 
marchement place en amont. 
Du cote du Languedoc, on se heurtait, en traversant le pont, contre 
la tour formidable de Villeneuve et ses (lefenses accessoires; on en- 
trait dans l'enceinte de la forteresse, ou bien, tournant iudroite et 
passant par une porte, on entrait dans l'enceinte exteri-eure de Ville- 
neuve. La figure 2 presente un aspect general du pont d'Avignon, avec 
le coude qu'il formait vers le milieu du grand bras. Au bas de la 
figure est le chatelet actuel bati par les papes. En A, est l'ile traversee 
par le pont et souvent jnondee; a Fextremite superieure, la tour de 
Villeneuve. Toute la construction du pont, sauf les revetements des 
eperons et les arches, est faite en tres-petit appareil assez semblable 
a celui qui revet les tympansde Fetage superieur de l'aqueduc du 
Gard. Les massifs sont bien pleins et maconnes avec soin, le mortier 
excellent. La pierre provient des carrieres de Villeneuwre et. n'est pas 
d'une tres-bonne qualite. Il est a croire que si ce pont eüt ete entre- 
1856; 
f Notamment en
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.