Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1135723
PLOMB! 
E210 
se presentent lors de l'emploi du plomb dans les couvertures. Autre- 
fois on neniployait que le plomb coule sur sable en tables plus ou 
moins epaisses; ce procede a l'avantage de laisser au metal toute sa 
purete et de ne point dissimuler les defauts qui peuvent se manifester, 
mais il a tinconvenient de donner aux tables des epaisseurs qui ne 
sont pas parfaitement egales, de sorte que la (lilatation zigit inegale- 
ment ou que les pesanteurs ne sont pas partout les memes. Le plomb 
lamintiqifon emploie assez generalement aujourd'hui est d'une epais- 
seur uniforme, mais le laminage dissimule des brisures ou des defauts 
qui se manifestent bientot sous l'action de l'air, et qui occasionnent 
des infiltrations. De plus, le plomb lamine est sujet a se piquer, ce qui 
n'arrive pas habituellement au plomb coule. Ces piqüres sont faites par 
(les insectes qui perforent le plomb de part, en part, et forment ainsi 
autant de trous d'un millimetite environ de diametife, a travers les- 
(juels l'eau de pluie se faitjour. Nous n'avons jamais eu a signaler 
de ces perforations dans des vieux plombs contes, tandis qu'elles sont. 
tres-frequentes dans les plombs lamines. Nous laissons aux savants le 
soin de (lecouxfrir la cause de ce phenomene singulier. Un autre plie- 
nfmienr- se produit, avec l'emploi du plomb pour revetii" du bois. Au- 
trefois les bois employes dans la charpente et le voligeagez avaient 
longtemps sejourne dans l'eau et etaient parfaitement purges de leur 
seve; aujourd'hui, ces bois (de chene) sont souvent mal purges ou ne 
le sont pas du toutt : il en resulte qu'ils contiennentunc quantite con- 
siderzible d'acide pyroligneux (particulierement, le bois de Bourgogne), 
qui forme avec le plomb un oxyde, de la ceruse, des que le metal est 
en contact avec lui. L'oxydation du plomb est si rapide dans ce cas, 
que, quelques semaines zipres que le metal a etc pose sur le bois, il 
est reduit a Fetat: de blanc de ceruse, et est bientot, perce. Nous avons 
vu des couvertures, faites dans ces conditions, qu'il a fallu refaire plu- 
sieurs fois en peu de temps, jusqu'a ce que le plomb eut absorbe tout 
l'acide contenu dans les fibres du bois. Des couches de peinture ou de 
brai interposees entre le bois et le metal ne suffisent meme pas pour 
empechei" cette oxydation, tant le plomb est avide de l'acide contenu 
(tans le chene. Les constructeurs du moyen fige n'avaient pas ete a 
meme de signaler ce phenomene chimique, puisque leurs bois n'e- 
"t aient. jamais mis en oeuvre que purges complfälement de leur seve, et 
leurs couvertures ne jaresentent que peu de traces de blanc de ceruse 
lorsqu'on en souleve les tables. 
ll en estdc la couverture de plomb comme de beaucoup d'autres 
parties de la construction des lbatiments; nous sommes un peu trop 
portes a croire a la perfection de nos procedes modernes, et trop peu 
' Autrefois tous les bois, outre leur sejour dans l'eau, n'arrivaient sur les chantiers 
quüxprüs avoir Hotte; aujourd'hui. les transports par chemins de fer nous amenent des bois 
qui n'ont pas sejourne du tout dans l'eau et qui contiennent toute leun seve. De lzi des 
inconvenients tres-gravcs.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.