Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1135505
PISCINE 
488 
quait a la cathedrale de Rouen apres la communion, dit : a Le pretre, 
a apres la communion, ne prenoit aucune ablution; mais seulement 
a pendant que les ministres de l'autel communioient du calice, un- 
a acolyte apportoit un autre vase pour laver les mains du pretre, 
a comme on fait encore aujourd'hui a Lyon, a Ghartres et chez les 
a Chartreux, et comme on täisoit encore a Rouen avant le dernier siecle, 
a afin qu'il ne fut pas oblige de prendre la rincure de ses doigts 1.1) Et 
plus loing: a La derniere ablution avec l'eau et le viune s'y faisoit 
a point alors (au xvif siecle), etl'on niobligeoit point le pretife de boire 
u la rincure de ses doigts. Il alloit laver ses mains a la piscine ou lavoir 
a qui etoit proche de l'autel, sacerdos vadat ad lavatoriunz. La meme 
(f chose est marquee dans le missel des Carmes de l'an 1574. Et le rituel 
a de Rouen veut qu'il y en ait proche de tous les autels... n Guillaume 
Durand3 dit quaupres des autels on doit placer une piscine ou un 
bassin dans lequel on se lave les mains. M. Pabbe Grosnier, dans une 
notice publiee dans le Bulletin monumentaH, pose ces (liverses questions 
qu'il cherche aresoudre : 111" Le pretre a-t-illtoujours pris les ablutions, 
a a la fin de la messe? S20 La discipline de FEglise sur ce point a-t-clle 
u ete uniforme jusqu'au X1116 siecle? 30 A_t-elle etc modifiee a cette 
a epoque, et qui est l'auteur de cette modification? 11" Quelle est 
u l'origine de la double piscine qu'on remarque dans presque toutes 
a les eglises du X1118 siecle i? 5'" L'usage de prendre les ablutions a-t-il ete 
a universel et sans exceptions depuis le X1119 siecle ? n Jusqu'au X116 siecle 
le pretre lavait ses mains, a la fin des saints mysteres, dans la piscine- 
Nous venons de voir que, d'apres un ancien Ordinaire de ltouen, le 
pretre ne prenait aucune ablution ; celle-ci etait versee dans la piscine 
pendant que les ministres communiaient sous Fespece du vin. 
Yves de Ghartres s'exprime ainsi au sujet des ablutions : a Apres avoir 
4110110116 et pris les especes sacramentelles, le PPÜtFO, avant de se 
a retourner vers le peuple, doit se laver les mains, et l'eau est jetee 
a dans un lieu sacre destine a cet usages) a Cependant, dit M. tabbe 
a Grosnierä, par respect pour les Saintes Especes, dejit ztvant le Xlll" sie- 
a cle, on trouve dans les ordres religieux l'usage de prendre les ablu- 
(c tions ; il paraissait inconvenantde verser dans la meme piscine l'eau, 
a qui avait servi a laver les mains avant la preface, et le liquide em- 
aploye pour la purification du calice et des doigts apres les Saints 
a Mysteres; aussi on trouve dans les anciennes coutumes de Cluny 
a trois ablutions prises par le pretre apres la communion, une pour le 
a calice et deux pour les  
Le pape Innocent III ayant decide que les ablutions devaient etre 
1 Cette ringure ätait probablement jetde dans la piscine. 
' Page 315. 
3 Rational des divins offices, liv. I", chap. xxxm. 
' 1849, tome V de la 2e särie, p. 55.  
5 Lac. cit.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.