Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1135407
PINACLE 
178 
aux vignettes des manuscrits et aux representntions gravees qui nous 
restent de ces edifices. Au Xlllc siecle, nous en trouvons encore quel- 
ques-uns en place ou en fragments. Quelquefois meme, comme il la 
tour de Montbard, ils sont (lirectement poses sur les merlons des cre- 
5 
 
 
neaux. Au donjon de Goucyi, ils etaiexit au nombre de quatre, eleves 
sur Fepais talus qui couvrait la corniche de la (lefeilse superieure 
(voy. DONJON, fig. 39). Mais lepoque brillante des pinacles est celle oh les 
architectes commenceront a elever des arcs-boutants, afin de contre- 
buter les grandes voütes (les nefs de leurs egliscs. Il fallait. necessai- 
rementr, sur les contre-forts recevant ces arcs-boutants, ajouter un 
poids, une pression verticale deslinee a neutraliser la poussee oblique 
(le ces arcs et permettant de (liminuer d'autant. la section horizontale 
(les piliers bulants (voy. GoNsTnUcnoN). Si puissants que fussent d'ail- 
leurs ces piliers, les arcs-houtanlfs exercaient leur action de poussec 
pres (le leur sonnnet, et pouvaient, si ces sommets ifetaient pas 
charges, faire glisser les dernieres assises. il fallait donc au-dessus 
du depart de l'arc un poids vertical, une pression. Les architectes de 
Fecole laique comprirent bien vite le parti qu'ils pourraient tirer de 
cette necessite, au point de vue de la decoration des edifices, et ils ne
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.