Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1134950
133 
PIGNON 
plus fort n'est plus au milieu de la base, mais reporte surdeux points. 
Une force comme le vent, ou une poussee,trotive donc une rcsistance 
plus solidement appuyee sur sa base, opposce a son action. Tout. le 
svstcme de la construction des grands pignons de lfepoque savante du 
Inoyen age est. etabli sur cette observation tPÜS-Silllplf? de la repartition 
des pesanteurs, non pas conformoinenf. a la gradation (tonne-e par la 
configuration du pignon, mais contrairement a cette gradation, autant 
que faire. se peut. La decoration de ces pignons derive du systemc de 
construction adopte. Lorsque le bat.irne11t. ne contient qu'un vaisseau. 
les points d'appui sont reportes aux deux extremites; le triangle du 
pignon est termine par deux epaulements : mais lorsque ce haliment 
est divise dans sa longueur par un mur ou une epine de piliers, le 
pignon accuse la construction intericure, et son milieu est maintenu 
par un contre-fort qui selevf: jusqu'au sommet. du triangle. Si c'est 
une eheminee qui est adossee a linterieur dans l'axe de la salle, son 
tuyau, apparenta Yexterieuif, selevejusqtfit la pointe du triangle dans 
les meilleures conditions de tirage, et. sert. cfepaulement; a la con- 
struetion. 
(les principes dans laconstruction des pignons ne furent admis toute- 
fois qu'assez tard, vers le milieu du X118 siecle, et avant. cette epoque 
nous voyons elever des pignons qui ne sont que des murs triangulaires 
pleins, decores de membres peu saillants, (Farcatures, dimhriczitions, 
de (zompztrtiments qui ne contribuent en rien a la solidite. 
Lliglise latine de Saint-Front, anterieure a Feglisf: actuelle, qui date 
de la fin du x0 siecle, possedait a l'occident un pignon dont on voit 
encore quelques traces, et qui etait construit dapres ces (lonnees 
elementztires, apparentes deja a l'exterieui' du nlonument. de Poitiers 
connu sous le nom de temple de Saint-Jeanl. 
Les eglises de la Basse-üEuvre a Beauvais et de hlontinille presen- 
tent leurs pignons occidentaux simplement ornes de croix et de quel- 
ques imbricationsil. Mais un des plus riches parmi ces pignons du 
Beauvaisis est celui qui ferme le bras d_e croix septentrionzi-l de leglisff 
Saint. Etienne de Beauvziis. Ce pignon, dont quelques auteurs t'ont 
remonter la construction au cominentzement du x1"- siecle, ne peut etre 
anterienr au commencezment, du x11". Il couronne une rose entouree 
d'une suite de figures representantzenc roue de fortune 3. La structure 
du parement exterieur du pignon est entieremtrnt (zomposeie de tres- 
petites pierres taillees, formant. par la Inaniere dont elles sont posees, 
un treillis de halons, entre les intervalles desquels sont incrustees des 
rosaces sculptees sur le parement d'un moellon carre (fig. 3). Ge treillis 
' Voyez, dans YAIÜIÜÜBCIIFPC byzantine en France par M. F. de Wierneilh, la descrip- 
tion du pignon de la vieille basilique de Saint-Front, et la gravure qui s'y trouve jointe, 
irage 93.  
i Voyez les Monuments de l'ancien Beuuvoisis, par M. Wbillez, 1819. 
1 Voyez ROSE. Voyez aussi l'album de Villars de Honnecourt, pl. XLI.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.