Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1134777
 M5  [ PERRON  
poussees sur eertains points plus solides ou contre-butes.Dansleglise 
de Fontgombautl, Iesarcs etvoütes son en plein cintre. Cette penetration 
seule, bien que de la meme epoque, presente une courbe en tiers- 
point; elle avait ale pratiquee dans la premiere travee des bras de. 
(zroix, pour permettre l'ouverture d'une fenetre superieure exception- 
nelle. On voit des fenetres en penetrzilaion dans la voüte de la petite 
eglise de (lhateauneuf (SÄIÜIIG-Bl-Lüire). 
On donne aussi le nom de pänätralebns a cesformes prismatiques 
wierlicales qui, dans l'architecture du xve siecle, passent a travers les 
bandeaux et se retrouvent a (les hauteurs differentes. (Voy. l'article 
TRAIT.) 
PENTURE, s. f. Piäce 
vantaux de portes. (VQy. 
de serrurerie 
SERRURERIE.) 
employäe 
püür 
suspendre 
les 
 PERRON, s. n1. Pendant le moyen äge, le mot perron s'emploie com- 
munemem, pour designer Femnmrchement exterieur qui donne entree 
dans la salle principale du chäteau ou du palais, dans le lieu reservfä 
aux plaids, aux grandes assemblees. 
Dans la Chanson des Saxonsh les barons apportent ä Gharlemagne 
chacun quatre deniers. L'empereur fait mettre la somme en mon- 
ceau : 
Kurles les a fait fondre ä. force de charbons. 
 Devant la maistre sale an fu faiz .i. perrons, 
Li baron de Hcrupe (Angers) i cscristrent lor nohs; 
Puis i fu mis li Karle, si que bien le savons, 
Que jamais en Herupe xfiert chevages semonsi n 
Le perron est une de ces traditions des peuples du Nord dont l'ori- 
gine remonte bien loin dans les annales historiques. C'est la plate- 
forme des Scythes, Famoncellement de pierres sur lequel s'assied lc 
chef de la tribu; Fenlbleme du lieu eleve ou se tiennent et dloü des- 
Cendent les races conquerantes et superieures. Il serait interessant. 
(le rechercher et de reunir les origines de la plate-forme assise sur 
Un emmarchement, car c'est la un des monuments qu'on trouve 
Sur la surface du globe partout ou une race superieure s'est etablie 
Hll milieu de peuplades conquises. C'est du haut d'un perron que 
llimperator romain parle aux troupes sous ses ordres. Le tribunal de 
campagne sur lequel s'assied le general pour recevoir la soumission 
408 vaincus n'est qu'un amoncellement de pierres avec emmar- 
' Chanson des Sawoncfde Jean Bodnel, poäte artäsien du xnr siäcle. 
' Chap. xLv. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.