Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Palais - Puits]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133423
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1134633
101 
PEINTURE 
tivementjaunffs et rouges, avec gorges noires ou rouges garnies de 
carres noirs et filets blancs; les (rhapiteaux ont leurs feuillages peints 
en ocre jaune sur fond brun sombre. A. l'entree du churur, des demi- 
colonnes G d'un assez fort  sont decorees de peintures 
dont nous donnons le (letail developpe en 0'. (le sont des carres a 
quatre lobes alternativement vert bleu et ocre jaune, sur les fonds 
desquels se (letachent des (irnements jaune fonce sur le bleu verdätre, 
blancs sur le jaune. Les intervalles l sont ocre jaune, avec ornements 
blancs, dont nous tragions un fragment a une plus grande echelle 
en S. Les carres lobes sont cernes d'un trait brun rouge et d'un 
champ blanc. Les filets externes de. 1a demi-colonne sont blancs, brun 
rouge et ocre jaune. Sous les fenetres il rogne une arcature tres-riche', 
peinte d'ecus arinoyes sur des fonds verts, des mitres surinontent les 
ecus. Les boudins sont ornes de torsades blanches, noires et rouges; 
les gorges, de tons verts, avec carres semes noirs. Des filets blancs et 
rouges bordent les fonds. lvfzilgre Feclat des vitraux, (telle coloration 
se soutient et s'harmonise parfaitement, avec les tons translucideslles 
voütes a triangles blancs et rouges zilternes, avec leurs bandes de (zlefs 
(l'un ton brillant, et leurs bordures riches, sont d'un effet tres-chaud 
et tries-solide. Les membres de l'architecture, vivement. (letaches par 
des (letails tres-fins oii le noir joue un rote important, se (listinguent 
bien des remplissages, tout en paraissant legers. (les peintures datent. 
du tzommencement. du xiw siecle, connue la construction elle-meme. 
Ilctziit. necessaire (le prendre un parti franc lorsqu'on pretendait 
decorer de peintures l'architecture dite gothique. Il fallait que (tettf: 
peinture laissait dominer entierement leclat des vitraux colores, ou 
qu'elle püt. soutenir cet cclat et y participer; il etait important surtout 
que les formes de la construction, qui ont une si grande importance 
ä dater du xni" siecle dans les edifitzes, fussent accusees nettement par 
le systeme de peinture. Si l'on admettait les ventes bleues etoilccs d'or, 
par exemple, il fallait. que les nervures des voutes fussent assez bril- 
lamment colorees pour soutenir ces fonds puissants de ton et les ren- 
VOyer pour ainsi dire a un autre plan. L'or etait d'un grand secours 
en ces occasions, ainsi que le noir cernant. des tons vifs, comme le 
vermillon et le vert. La peinture des nerfs de voütes ainsi montee, il 
fallait, pour la soutenir, des tons moins vifs, sur les faisceaux compo- 
sant les piles, d'autant que le rayonnement des couleurs des vitraux 
tendait a attenuer la coloration de ces piles, souvent tres-ininces. (le 
lfetait alors que par des gorges d'un ton tries-chaud et tres-sombre, 
comme le brun rouge glace de laque, ou le pourpre n'es-puissant, ou 
le noir brun, qu'on pouvait combattre le grisonnement, que repandait. 
10 Payoiineinent des verrieres sur ces surfaces voisines. Il fallait meme, 
P0ur donnera certaines couleurs, comme le vermillon, tout leur eclat, 
' Voyez a l'article CONSTRUCTION 
choeur. 
la 
111, qui 
figure 
donne une coupe 
de 
Fenträe de cc
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.