Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1129492
GRILLE 
ment attaehees par des rivets, mais dependent de la structure princi- 
pale, puisque les montants ou les traverses les arretent d'une rnaniere 
sure par des tenons. Les montants sont de fer carre de 0m,015, les contre- 
forts de fer de 0"',03 sur 0'",025, les traverses de fer de 0"',O3 sur 0'202. 
Les derniers exemples de grilles que nous venons de donner indi- 
quent, la plupart, des couronnements plus ou moins riches. En effet, 
les grilles du moyen äge en posseduient toujours, ä moins qu'elles ne 
fussent disposees pour servir d'appuis. Ces couronnements prennent 
parfois, il dater du xv" siecle, une grande importance, et ne sont que la 
prolongation decoree des montants depassant la traverse superieure. 
75 
f  
 "Cixcx. 
  X1 
  WäQÜfLÄi     Afifif  
f '   W "f 
H      
U. 23;, cff?     
 f 
ummnflllwnmwlkllmmxälgiüüiilwmkzä"   m 
u-fmn?    
Dans les baies de la clotuve du chmur de la cathedrale de Toulouse, 
on remarque des grilles dormantes, tres-sinuples d'ailleurs, fabriquees 
au xve siecle, et dont les eouronnements remplissent les trilobes d'une 
aventure de pierre. Voici (fig. 15) l'un d'eux. Les grilles dormantes des 
fenetres de ehäteaux ou de mniso11s sont presque toujours terminees 
par des (_50L1l'0llIlÜl11ÜlilS que l'on peut considdwrer comme un epuuouis- 
semant des montants. Nous (fiterons ici les grilles des fenetres du ehäi- 
teau de 'l'zu'ascon (xvc siecle). (les grilles se composent de montants 
 v1.  10
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.