Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1129393
GRILL! 
leur donnaient une grande richesse en meme temps (prune solidite a 
lUute epreuve. 
Les grilles de defense des "tresors, des sanctuaires, des riches tom- 
beaux, des precieux reliquaires, presentent non-seulement un obstacle 
aux voleurs ou aux indiscrets, mais elles sont aussi parfois armees de 
pointes et de chardons qui en rendent l'escalade perilleuse : telle est la 
grille du sanctuaire de Feglists de Conques (Aveyron), dont nous don- 
nous (Iig. 6 ter) un fragment. Cette grille, qui n'a que 1'240 de hauteur, 
non compris les couronneinents, presente exterieurement, au droit de 
chaque montant, un appendice saillant qui ete toute idee de tenter 
une escalade; de plus, les montants (eux-meutes sont munis de fers 
pointus, harbeles, forges avec soin. Les appendices A se terminent par 
de petites tetes de dragons qui semblent etre. les gardiens du sanc- 
tuaire. Cette grille curieuse est (lecrite et (iessinee en geometral dans 
le tome XI des 14111164165 (J-TCIlÜOIOÜIÜQZtPS de M. Didron; elle nous parait 
appartenir a la f1n d11 x11" siecle ou au ccnnmentcmeut du X1119. 
Avant de presenter des modeles de grilles de clüture d'une epoque 
plus recente, il est necessaire de dire quelques mots des grilles dor- 
mantes et de garde scellees dans les baies vitrees, et servant a la fois 
de grillage et de defense. Les fenetres de tresors d'eglises, de rez-de- 
Chaussees, de baies de chateaux, etaient souvent munies de ces sortes 
de grilles artistement travaillees. Nous voyons encore, a Fexterieur 
des baies romanes de Feglise de la Brede (Gironde), des grilles du xue 
siecle interessantes itetudier. Leur fabrication esttres-naive, et cepen- 
dant elles produisent un fort bon effet. Ces fenetres romanes n'ont pas 
plus de 0m20 de largeur sur une hauteur de  La defense (fig. 7) con- 
siste en une seule barre verticale de fer carre de  avec traverses 
A tichees comme des clavettes a travers des rentlements de la barre 
verticale. Ces traverses sont aplaties, 0'202 sur 0"',007. Des enroule- 
ments de fer plat de 0'",03 sur 0"',004 sont egalement traverses et main- 
tenus, par consequent, au moyen des traverses-clavettes A. La tige 
verticale est affutee a sa partie superieure pour entrer dans un trou 
pratique dans la clef de l'arc, et faeonnee en queue de carpe a sa 
partie inferieure pour fournir un bon scellement. Ici donc pas de sou- 
dures, seulement de petites pieces de forge assemblees de la maniere 
la plus naturelle. Nous avonsvu aussi de ces sortes de grilles de de- 
fense posees devant des fenetres d11 X1116 siecle, et qui se composent de 
barres verticales de fer plat de 0"',035 sur 0"',0t2, avec clavettes rivees 
en croix, ainsi que_ l'indique la Iigure 8 1. Le rivet est carre, afin d'em- 
pecher les clavettes A de tourner. Il nous faut mentionner ici encore 
une fort belle grille dormante de defense trouvee a Agen, rue Saint- 
A11toine  Elle remplit aujourd'hui un cintre complet de 1'260 de dia- 
' Maison 51 SainL-Antonin (Tarn-et-Garonnc). 
2 Par M. Alaux. architecte. Cette grille, ou 
plulüt 
fragment 
grille 
est placä
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.