Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1129160
[ GOUT ]  40  
details de l'architecture, et l'on pourra reconnaitre meule que cette 
qualite generale en matiere de goüt se retrouve jusque pendant le 
xvu" siecle. Il suffit de voir comme etaient coneus les chateaux de 
Vaux, de Maisons, de Coulommiers, du Raiucy, de Berny, de Vcrsailles, 
de Monceaux, de Saint-Germain, de Chantilly, leurs parcs et dopen- 
dances, pour s'assurer que le gout, chez les architectes qui ont preside 
a la construction et a l'arrangement de ces residences, notait pas seu- 
lement une qualite s'attachant aux details, un tour indelinissable a que 
le sentiment seul comprend et qu'aucune analyse ne peut demontrer n, 
mais au contraire le resultat de bonnes traditions, du savoir, de vues 
generales, justes et larges en morne temps, resultat dent les causes 
comme les effets peuvent etre (iefinis. C'est bien plutot. dans les dis- 
positions d'ensemble que leS ZIFChitGCtkBS (111 xvue siecle montrent leur 
gent que dans Pexecution des details. Par le fait, le gent se manifeste 
dans tout, preside a tout, au milieu des civilisations qui sont dans les 
Conditions propres a son developpement. ll y a autant de goüt dans la 
composition et l'ordonnance du Parthenon, dans la maniere dont il est 
plante sur l'Acropele d'Ath'enes, que dans le trace et lexecution des 
profils et des sculptures. 
Voyons maintenant comment les artistes du moyen Lige, en France, 
ont manifeste cette qualite essentielle. Ainsi que nous l'avons dit plus 
haut, le vrai est la premiere condition du goüt. Les architectes de ces 
temps possedent de la brique pour batir, leur construction ne simulent 
pas un edifice de pierre de taille; ils adopteront, non-seulement la 
structure, mais la decoratien que peut fournir la brique: ils eviteront, 
dansles bandeaux et les corniches, les fortes saillies; ce ne sera pas par 
la sculpture qu'ils produiront de l'effet, mais par les masses que don- 
nent naturellement des parements de terre cuite revetant un blocage. 
Aussi les monuments de brique eleves par les architectes du lllüypn 
age rappellent-ils CQPlZZIlIIBS constructions romaines du temps de l'em- 
pire; employant les memes procädeS, ils etaient entraines a rappeler 
les memes formes, bien qu'alors les habitudes des constructeurs fus- 
sent tres-diiferentes de celles des Romains. Ils font ressortir la gran- 
deur de ces masses simples par des cordons delicztts, mais tPÜS-ÜCQQÜ- 
tues dans leurs details, ainsi qu'on peut les composer. aveu des briques 
posees sur l'angle et en encorbellement. S'ils melent la pierre a la 
brique, et si la pierre est rare, ils ne l'emploieront que pour des 
colonnes monestyles, des chapiteaux, des tablettes de corniches, des 
corbeaux sculptes, des appuis de fenetres, des jambages et des aI-chp 
voltcs. Plus la matiere Icst cherc, plus ils sauront en rehausser le prix 
par la main-d'oeuvre. Ecenomes de materiaux (ce qui est encore 11m; 
preuve de gent), ils ne les prodigucrontpzls inutilement, les choisissant 
suivant la fonction qu'ils doivent remplir, la place qu'ils doivent occuper, 
Dans un moine edifice, nous verrons des colonnes Inonoslyfliws, dont 
le transport, la taille et la pose ont du demander beaucoup de temps, de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.