Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133327
OUVRIER 
456 
dont les traces sont compris par les tailleurs de pierre, l'intelligence 
avec laquelle ils sont rendus, indique chez ceux-ci une connaissance de 
la geometrie descriptive, des penetrations de plans, que nous avons 
grand'peine a trouver de notre temps chez les meilleurs appareilleurs. 
L'execution materielle des tailles atteint toujours une grande superioritc 
sur celle que nous obtenons en moyenne. Mais si nous allons chercher 
des corps de metiers plus releves, comme par exemple les sculpteurs, 
les tailleurs (Fymages, il nous faut beaucoup düinnees et des soins infinis 
pour former des ouvriers en etat de rivaliser avec ceux du moyen age. 
De notre temps, les charpentiers forment le seul corps qui ait conserve 
l'esprit des ouvriers du moyen agc. Ils sont organises, ils ont conserve 
l'initiative; n'est pas charpentier qnivent. Ils sont solidaires sur un chan- 
tier, tres-soumis au savoir du chef quand ils l'ont bien reconnu, mais 
parfaitement dedaigneux pour son insuffisance si elle est constatee, ce 
qui n'est pas long. Et parmi les ouvriers de batiments les charpentiers 
qui ont su maintenir leur ancienne organisation sont en moyenne les 
plus intelligents et les plus instruits. 
On s'occupe beaucoup des ouvriers depuis quelques annees ; on pense 
a assurer leur bien-etre, atrouver des refuges pour leur vieillesse; le 
cote materiel de leur existence s'est sensiblement ameliore. Mais pour 
ce qui est du batiment, on ne s'est peut-etre pas assez occupe de leur 
instruction, de relever la japon. Le systeme de la concurrence, qui 
certes presente de grands avantages, a aussi des inconvenients : il tend 
a avilir la main-d'oeuvre, a faire employer des hommes incapables de 
preference a des hommes habiles, parce que les premiers zicceptent 
des conditions de salaire inferieures, ou bien parce qu'ils font en moins 
de temps et plus mal, il est vrai, tel travail demande. Ce n'est pas la 
un moyen propre a aineliorer la situation morale de l'ouvrier. Les chan- 
tiers ouverts sur plusieurs points de la France pour la restauration de 
nos anciens edifices du moyen age ont forme des pepinieres d'exem- 
tants habiles, parce que, dans ces chantiers, la perfection de la main- 
d'eeuvre est une condition inherente au travail. Tout cela est a consi- 
derer, mais ce qu'il faudrait, c'est un enseignementpour les ouvriers de 
batiment ; le systeme des corporations n'existe plus, il serait necessaire 
de le remplacer par un systeme d'enseignement applique. En atten- 
dant, les architectes, sur leurs chantiers, peuvent prendre une influence 
tries-salutaire sur les ouvriers qu'ils emploient, s'ils veulent se donner 
la peine de s'occuper directement du travail qui leur est confie, et s'ils 
ne dedaignent pas de leur expliquer eux-memes les moyens les plus 
propres a obtenir une execution parfaite. 
TOME 
SIXIEME.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.