Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133175
M4 
OGIVE 
egaltxnicznt, (luatrc. Or, supposons que pour tracer Fepure des claveaux 
de l'arc brise  que l'espace fBg; la base ce etant connue, 
nous en prendrons le sixienle que nous tracerons en B'f' (voy, 1e 
tigure C); sur la base  du point 13', nous eleverons une perpendicu- 
laire  prenant alors un rayon f'y' ayant quatre fois la longueur de 
 qui est le tiers du demi-diametiie de l'arc, et posant la pointe du 
troussequin en f', la rencontre de la ligne f'g' avec la perpendiculaire 
 donnera le point 9', sommet de l'arc brise. Nous pourrons tracer 
une portion d'arc  donner lepaisseur des claveaux iK, et tracer les 
joints d'un de ces claveaux. Tous les elaveaux de l'arc seront donc 
donnes parcelui 1112110, et nous pourrons, sur ce panneau, en faire tailler 
des milliers. Reste a tracer la clef ou plutot la contre-clef, puisque les 
arcs brises ont un joint a la clef. Le prolongement de la perpendicu- 
laire B'g' nous donnera le panneau de cette contre-clef, comme l'in- 
dique ilotre figure. Mais nous avons encore un autre moyen d'obtenir 
son panneau (voyez le trace D). Soit. la ligne pq lepaisseur des claveaux, 
nous la divisons en quatre parties; tracant du point q, au moyen d'une 
sauterelle, un angle qrs egal a l'angle fut, nous prendrons sur le cote 
qs une longueur qv cigale a l'une des quatre parties de la ligne depais- 
seur pq; nous reunirons le point p au point v, et nous aurons trace le 
triangle pqv a ajouter aux crlaveaux pour former le panneau de la contre- 
clef. "Pourtracer les panneaux des claveaux de l'arc quinte-point figure 
en (i, on procederzt de la meme maniere; seulement, la base de l'arc 
etant divisee en cinq parties egales, nous prendrons une de ces parties 
et. demic pour commencer Foperation et nous en prendrons quatre 
pour le rayon. (le ifetait, donc pas au hasard que les constructeurs du 
moyen age, dans le trace de leurs arcs brises, posaient les centres sur 
la ligne de base ou de naissance de ces arcs, et comme preuve de leur 
niethode de trace dääpures partielles, on peut observer que les claveaux 
ayant ete tailles sans connaitre exactement le nombre necessaire a 
chacune des branches de l'arc, ou la largeur de douelle, il arrive sou- 
vent qu'au moment de fermer l'arc, on pose une contre-clef tres-large 
ou flernicr claxfeau beaucoup plus mince que les autres. 
Mais une figure singuliere, tracee dans l'album de Villard de Honne- 
court, nous donne la clef de tout un systeme de traces d'arcs pour un 
editice entier, et permettant, comme dans l'exemple precedent, de faire 
des äpurgg partielles avec une rigoureuse exactitude, et sans avoir 
besoin d'aires d'une surface considerable 1. La planche  de cet 
album nous montre une clef de tiers-point tracee d'apres la methode 
t L'usage de cette figure, qui n'a point etc explique dans ledition frangaise de Villard 
de lionnccourt, est, ch presencc des monuments, (l'une importance capitale. N'oubll0nS 
pas qnc les anciens maitres des ceuvrcs, bätissant dans des villes rcsserrecs, ne pOLIVGiCYÜB 
disposer de chantiers ou d'aires d'une grande etcndue. En thcoric, on ne tient guere 
fempte de ces difficultes; mais, dans la pratique, elles ont une telle importance, qu'elles 
forcent les architectes qui tiennent a faire tracer leurs epures devant eux il employer C105 
methodes qui inilucnt sur les formes adoptces. 
 v1.  55
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.