Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133109
OGIVE 
434 
clef des arcs ogives. On a donc releve en p le centre des branches de 
cet arc-doubleau rabattu sur notre ügure. La projection verticale de 
liarc-doubleau 2--7 du sanctuaire est exactement celle des arcs-dou- 
bleaux BD, FG. Mais comme les branches d'ogives rayonnantes du 
sanctuaire doivent aboutir a la clef E de cet aredoublcau 2_7, ces 
branches sont excentriques, ne sont pas les rayons du cercle dont le 
centre est G; donc la branche 3 E est plus courte que la branche 1113. Il 
a donc fallu un trace particulier a chacune de ces deux branches. Ces 
traces sont rabattus sur notre figure; les clefs let m de ces branches 
atteignent, bien entendu, le niveau de la clef E de lHtrcf-donbleaii 2-7. 
De tout ceci il resulte que les arcs ogives BG, FD, F6, G3, et les 
branches 415 , 5E sont bien reellement des cotes de coupoles entre les- 
quelles on a perce des formerets et des arc-doubleaux affectant la 
courbe algue. Les architectes n'osaient meme encore s'affranchir de la 
configuration concave de la coupole, bien que le systeme admis lient 
permis, car ils avaient le soin de tenir les clefs des arcs-doubleaux et 
des formerets plus basses que celles des arcs diagonaux, afin de con- 
server ala structure cette forme de calotte qui leur semblait necessaire 
a la solidite. 
Le principe de la coupole consideree comme generatrice des voütes 
en arcs d'ogives nous parait trop important pour que nous n'insistions 
pas. Ainsi (fig. 7), soit une voüte absidiale en quart de sphere, et dont 
le plan est ponctue en aa, voüte appelee cul-de-fouwf, et si frequemment 
employee par les Romains et pendant la periode romane. Supposons 
que nous divisions ce cul-de-four en cinq parts (voyez le plan A), que 
reservant seulement des cotes cbcl, nous enlevions, entre ces cotes, les 
triangles ebd, ebb, etc.; nous aurons la figure perspective trace-e en B.Il 
est clairque nous pouvons voüter les triangles vides, soit au moyen d'un 
formeret plein cintre c,soit au moyen d'un formeret aigu D dont la clef E 
sera en contre-bas de la clef F, soit au moyen dlun formeret aigu dont 
la clef G sera au niveau de celle F. Ce que nous indiquons ici dans une 
seule figure, ilafallu quelques annees pour le faireLes hautes ventes de 
l'abside de Feglise abbatiale de Vezelay sont l'aites conformement au 
figure C; elles datent de 1190 environKCelles de la cathedrale de Paris sont 
faites diapres le trace D (1480). Celles des eglises du milieu du X1110 
siecle, conformement au trace G. Comme l'arc ogive (plein cintre) bd 
est plus long que Farc-doubleau cd, lorsqu'on a voulu avoir les clefs de 
ces arcs-doubleaux au niveau de celles des arcs ogives, il a fallu prendre 
la forme aigue pour les premiers, ainsi qu'onle voit en H.1l est evident 
que sur ces cotes conservees de la coupole, on nia pas immediatement 
ose faire porter tout le poids des voütains. Les architectes, en laissant 
les clefs des formerets a un niveau plus bas que celui des clefs des arcs 
' La bourgogne est de quelques annäes en retard sur FIIe-de-Francc, et les voütes du 
chueur de Väzelay correspondent comme facture ä cellizs (anciennes) de la cathädrale de 
Noyon, qui date du milieu du xna siäcle.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.