Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1129104
[j eour j  34  
qu'on veuille la supposer, ce n'est plus qu'une pretention funeste, dont 
chacun tend a s'affranchir; car le gent, le bon gent possede ce privilege 
de s'imposer a travers les temps et maigre les pifgjuges, comme tout 
ce qui decoule de la verite. Mais a peine, aujourd'hui, si l'on s'entend 
sur ce que c'est que le gent. On professe, lorsqu'il s'agit dHu-chiteitture, 
"de veritables heresies en matiere de gent; en donne, chaque jour, 
comme des modeles de gent, des (nuvres dont il est impossible de 
Saisir 1e sens, qui ne se font remarquer que par un desaccord complet 
entre le but et l'apparence. On nous dit que cette faeatic est de ben 
gent; mais pourquoi? Est-ce parce que toutes ses parties sont syme- 
triques, qu'elle est ornee de 0010111105 et de Statues, que de nombreux 
ornements sont repandus partout"? Mais cette symetrle extcricure cache 
des services fort divers : ici une grande salle, la des cabinets, plus loin 
un escalier. Cette fenetre qui eclaire la chambre du maitre est de meme 
taille et de meme forme que cette autre qui s'ouvre sur un couloir. Ces 
colonnes saillantes accusent-telles des murs de refend, licnngnt-(gllcs 
lieu de contre-forts? Mais les murs de refcnd sont places a ente de ces 
colonnes et non sur leur axe; les contre-forts sont superflus, puisque 
les planchers ne portent moine pas sur ce mur de face. Nous voyons 
des niches evidees au milieu de trumeaux la on nous aurions besoin de 
trouver un point d'appui. Pourquoi, si nous raillons ces gens qui veu- 
lent paraitre autres qu'ils ne sont; si nous meprisons un homme qui 
cherche a nous en imposer sur sa qnalite, son rang dans le monde, et 
si nous trouvons ses faeons d'etre de tries-mauvais gent, pourquoi 
trouvons-nous qu'il y ait du gent a elever une faeade de palais devant 
des bureaux de commis, a placer des coionnades devant des murs qui 
n'en ontnul besoin, a construire des portiques pour des ppgfngligupg 
qui n'existent pas, a cacher des toits derriere des acrotercs comme 
une chose inconvenante, a donner a une mairie l'aspect d'une eglise, 
ou a un palais de justice l'apparence d'un "Leulple romain? Le gent n'est 
pas, comme le pensent quelques-uns, 11116 fantaisie plus ou moins heu- 
reuse, le resultat d'un instinct. Personne ne nait homme de gent. Le 
gent. au contraire, n'est que l'empreinte laissee par une education bien 
dirigee, le couronnement d'un labeur patient, le reflet du nlilien dans 
lequel on vit. Savoir, ne voir que de belles choses, s'en nnln-rip, 60m- 
parer; arriver, parla comparaison, a choisir; se defier des jugements 
tout faits; chercher a discerner le vrai du faux, fuir la Inediecrite, 
craindre l'engouement, c'est le moyen de former son gent. Le gent est 
comme la considerzition : on ne Yacquiert qu'a la longue, en Sbbser- 
vant et en observant, en ne depasszmt jamais la limite du vrai et du 
juste, en ne se liant pas au hasard. Gomme l'honneur, le gent ne souffre 
aucune tache, aucun ecart, aucune concession banale, ziucun oubli de 
ce que l'on doit aux autres et a soi-meule. Le respect pour le public 
est, de la part d'un artiste qui produit une oeuvre, la premier-e marque 
de gent. Or la sincerite est la meilleure faeon d'exprimer le respect.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.