Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133029
OGIVE 
426 
coupant 5x angle droit et formant quatre pendentifs. Mais si nous vou- 
lons de cette voüte en calotte, portee sur pendentifs, faire une veule 
dkirete, au lieu des demi-cercles, sur les cotes ab, bd, etc., elevons 
quatre arcs brises abg, bdlzi, etc., rcunissons les sommets gh de ces arcs 
brises au pointe, nous detachons de la calotte les arctes diagonales 
ac, be, de, etc., et nous obtenons des surfaces courbes rage, bge, etc., qui 
peuvent etre des portions de berceaux engendres par des arcs brises et 
donnant par leur penetration dans les plans verticaux ciiagonatix (Id, bc 
des demi-cercles aed, bec. Ainsi aura-t-on resolu ciejit un problerne es- 
sentiel, savoir : de pouvoir faire des voütes d'arc-te sur tous les plans 
avec des arcs generateurs de hauteurs et de diambtres diiferents. Les 
Romains, les Grecs byzantins, n'avaient tente autre chosejusqifalors, 
[äffkx  
que de couper la voüte hemispherique par des plans verticaux dont la 
section ne donnait toujours que des demi-cercles'. Nos architectes oc- 
cidentaux procedent de meme, seulement ils ont vu l'arc brise, ils le 
posent ä la place du demi-cercle donne par la section verticale et re- 
lcvent les pans de la coupole sur cet are brise. Leur operation est 
simple en principe, et peut etre definie ainsi : Supposant une coupole 
hemispherique de substance clastique, flexible, faisant les quatre cou- 
pures verticalement sur les cotes d'un carre inscrit dans le cercle, on 
releve quelque peu avec le doigt le bord superieur de chacune des cou- 
pures; les surfaces restantes de llhemisphere suivent ce relevement et 
forment deux plis diagonaux qui se perdent au sommet de la calottes 
Pour obtenir un resultat si simple, combien a-t-il fallu de sieclesf"? 
C'est dans le porche de Peglise abbatiale de Vezelay, bati vers 1135, que 
' Par cette raison que toute section d'une sphL-re par un plan donne un cercle. 
1 D'autres däcouvertcs aussi simples dans leur principe que fertiles en rdsullats ont m:
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.