Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1133010
 495  [ OGIVE ] 
en firent rapidement une application fertile en resultztts. Jusqu'alors, 
en France, on ne connaissait que la voüte romaine et l'on skävertuait a 
la transformer, sans obtenir autre chose que de grossieres tentatives 
accusant un desir de satisfaire a de nouvelles necessites bien plutot 
qu'un progres. Ne construisant plus en blocages, rarement en brique, 
la voüte d'arete romaine näätaitfermee qu'a la suite de diflicultes nom- 
breuses, qu'a l'aide de tatonnements. Les aretes saillantes de la voüte 
romaine moulee sur forme, lorsqu'on voulaitles construire en moellon, 
ifoffraient pas de solidite ; on rehaussait les clefs, on cherchait un com- 
promis entre cette forme de voute et la coupole, afin de donner le 
moins de saillie possible a ces aretesi que l'on ne savait comment 
maintenir entre les portions de cylindre ou de conoides poussant au 
vide. On tendait toujours vers la coupole et l'on cherchait, au moyen 
de cintres permanents, d'aretes appareillees, des le commencement 
du xnc siecle, a maintenir les lobes des voütes. Ces aretes apparcillccs 
(arcs diagonaux, arcs ogives) etaient dcja un grand pas de fait. 
Les (llunisiens, qui, des le x10 siecle, etaient maitres en l'art de batir 
et qui avaient forme une ecole d'architecture deja brillante a cette 
epoque, furent les premiers qui surent appliquer Pogive a la construc- 
tion, non-seulement des arcs, mais des voütes 2. En relations con- 
stantes avec l'0rient, ils en rapporterentllirc brise, mais ce ne fut que 
sur le sol franeais que cet arc determina une rcvolution dans l'art de 
la construction. 
En effet,tous les monuments clunisiens et cisterciens batis en Pales-_ 
tine avant le x11!" siecle, et si completcment decrits par M. le comte 
Melchior de Vogue dans son ouvrage sur la Terre-Sainte 3, en adoptant 
Fogive pour les arcs, conservent cependant le systeme de la structure 
romane, et dans aucun de ces edillces Togive n'intervient pour modifier 
la voüte dlireto romaine en berceau ou la coupole. Mais sitot intro- 
duite dans les provinces francaises au nord de la Loire, Togive se mcle 
a la voüte et la modifie. Voici d'abord comment le melange se fait. 
Soit (lig. 2), une coupole hemisphcritlue dont nous presentons la pro- 
jection horizontale en perspective; inscrivant un carre abccl dans le 
cercle et elevant deux plans verticaux sur les deux diagonales arl, bc, 
on coupe llhemisphere en quatre parties cgalcs (ebe, ace, ode, (Ibe. Un 
plan vertical eleve sur ab coupera Phemisphere suivant un demi-cercle 
abf, et en supposant que ce demi-cercle est un arc-doubleau plein 
cintre, ayant opere de meme sur les quatre cotes du carre, on aura 
obtenu une calotte hemispherique penetree par quatre cylindres se 
' Voyez les voütes des bas cütfis de Fäglise de Saint-Martin-des-Glnzlmps, a Paris; celles 
Les bas cütüs de Fäglise de Poissy, etc. 
"l Les arQs-doublcaux d: Fäglisc Saint-Front de Paäriguzux datent des derniärcs annäcs 
lu me siizcle et sont ddjai des arcs brisäs.  
a Les Elglises de la Terre-Sainte, par lo comte Mclch. de Voguä ct Duthoit. Paris, 1860. 
v1.  54
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.