Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1129083
GOUT 
intime entre vos principes et la forme qu'ils adoptent. Vos principes 
ctant vicieux, si belle que soit la forme, le goüt fait defaut. Faites que 
la forme soit le langage de Fidee, et vous serez artiSiB de 80m? 01100111 
faut-il avoir des idees, les avoir bonnes et les exprimer en bon langage. 
On a pense, depuis longtemps dejii, qu'il suffisait, pour faire preuve 
de goüt, d'adopter certains types reconnus beaux et de ne jamais s'en 
ecarter. Cette methode, admise par l'Academie des Beaux-Arts en ce 
qui touche a l'architecture, nous a conduits a prendre pour l'expression 
du goüt certaines formules banales, a exclure la xiarietc, l'invention, et 
51 mettre hors la loi du goüt tousles zirtistes qui cherchaienta exprimer 
des besoins nouveaux par des formes nouvelles, ou tout au moins 
soumises a de nouvelles applications. 
Depuis le xvne sieele, on a mis en honneur bien des hypocrisics, 
et nous avons l'hypocrisie du goüt, comme nous avons l'hypocrisie 
religieuse. Ce sont des (lecouvertes dont, a la rigueur, nous nous 
serions passes. Mais de moine que l'hypocrisie religieuse, dest-a-dire 
l'observation exterieure des formules sans les principes, oondnit ii Pin- 
credulite et a la debauche, de meme l'hypocrisie du goüt amene a la 
depravation; et pendant que l'Academie des Beaux-Arts contraint ses 
inities a se soumettre a des formules dont elle n'explique meme pas 
le sens, nous voyons, autour de nous, l'architecture se livrer au plus 
etrange devergondage, non-seulement en dehors du sanctuaire des ini- 
ties, mais dans leur sanctuaire meme. Le goüt (en architecture), au 
lieu d'etre une loi deeoulant d'un principe vrai, general, admis par tous 
et applicable a toute chose, est devenu le privilege d'une ecole exclusive. 
Il a ete convenu, par exemple, que les ordres de Fantiquite romaine 
etaient oeuvres de goüt; ce que nous admettons sans difficulte, si ces or- 
dres ont une raison d'en-e; ce que nous nndmettons pas, si rien ne 
justifie leur emploi. L'art, reduit a certaines pratiques, declztrees seules 
orthodoxes en matiere de goüt, s'est atrophie, descendant d'un degre a 
chaque generzition d'inities; on est devenu architecte de gent en suivant 
une orniere de plus en plus etroite et profonde, et Ma Condition (in n'en 
jamais sortir. Quelques architectes trouvent peut-oti-o {i cola nn ;ivan_ 
tage, car rien n'est plus doux et facile, dans les arts, que de faire partie 
d'une coterie puissante; mais on peut affirmer quo l'art y a perdu Avec 
l'Academie des Beaux-Arts, gardienne jalouse du goüt dgpuig nn 35551 
long temps, dit-elle, l'architecture, encore si vivace au milieu du xvne 
sieele, est tombee peu Z1 peu dans un affaissementqui nous a conduits 
de chute en chute a l'anarchie, a Pobeissance aveugle ou a la revolte. 
Mais quant au goüt, au bon goüt, dest-ä-dire a cette connaissance exacte 
des besoins, des idees, du genie de notre civilisation, a cette expression 
vraie et temperce de ce qu'elle a droit de nous demander, il faut Chef- 
cher longtemps pour le trouver; et si, par. aventure, ce gout du vrai se 
faitjour, il etonne la foule, et excite la censure, sinon les ooleres do 
ceux qui se donnent comme les seuls depositaires des Saine,- doctrine;
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.