Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132818
405 
MOULIN 
metaux, nous avons les moulins mus par un cours d'eau et les moulins a 
veut. Les moulins 51 eau paraissent etre les plus anciens. Lambert, qua- 
rantieme abbe de Saint-Bertiu, fait etablir definitivement des moulins 
a eau, commences sous Odland en 797. Ges moulins, dit la Chronique 
des abbes de Saint-Bertin, etaieut les fJPOJIliOPS qui furent etablis dans 
le paysk Cet abbe Lambert (10215 a M215) lit exeeuter meme des travaux 
hydrauliques qui paraissent avoir ac assez importants, puisquiau moyen 
des roues motrices des moulins abbatiaux il lit monter l'eau necessaire 
au service du monastere, afin de la repandre dans les batiments par des 
ilqueducs souterrains. Il n"est pas question des moulins avent en France 
anterieurement au X119 sieele. Quelques auteurs pretendent quel'inven- 
tion de ces sortes de moulins fut rapportee d'Orient par les premiers 
croises; et, en effet, les moulins a vent sont nommes en Normandie, 
pendant le XIV" siecle, moulins turquois. Des chartes de Philippe-Augusto 
eoncedexit le droit d'etablir des moulins a veut et des moulins a eauü et 
dans leRonza-n dUg-ier de Da-lzezlzfercltaä il est deux fois question de mou- 
lins a eau: 
u Del brut de lui (de la tbutaine) tornent troi molincl 
a Qui ne Sarcstent ne este ne yver l.  
(l              
Il Quant il velt molre, par soi le va cargier, 
a Et le moliu vait par lui afaitier 5. w 
Les Olim donnent des zirrets du parlement relatifs a Petablissement 
de moulins a vent. Nous citerons l'un de ces arrets, rendu en 4.275, 
sous Philippe lll : 
w Les moines de Royaumont se plaignaient de ce qu'un moulin a vent, 
a ilppartenant a Pierre de Baclai, avait ete recemment construit, pres de 
(f Baclai, a leur prejudice et dommage, et au detriment de leurs moulins 
H deGonesse; ils demandaientqile ce moulinfutdetruit, lorsque, disaient- 
K ils, el seigneurltoi l'aurait dit ou commande parjugemenLLes raisons 
a des parties adverses entendues, Tarret suivant fut prononce .Le moulin, 
H quant a ce qui concernait les moines, ne devait pas etre Lletruitü. a 
Au XVE siecle, le seigneur de Gaumont, en passant althodes et decri- 
vanL les edilices qui lui paraissent remarquables dans la ville, s'exprime 
ainsi :  tout au lonc (Ficelle (muraille de la cite) sont assis .xv1. 
K molis de vent, toux d'un ranc, qui nuyt etjour molent yver et este; et a 
(f paynes l'on les voit toux ensemble molir he toux a ung cop cesser 7. w 
l Voyez Les Abbäs (le Srzint-Iiertin, (Fapres les anciens monuments de ce monastäre, 
Dllr M. Henri de La Place, 1" partie, 1854. p 4-1, 186 et 187, 
2 En 1195. Voy. du (lange, Glass. : u Concedo monialibus antedictis... molendina ad 
a aquam et ad vcntum. n 
" Du xlr" siecle. 
4 Vers 6673.  
5 Vers 8349.  
a Les Olim, t. I, p. 62. 
l Voyage rfoultremer en Jerusalem, par le S. (le Caumont, l'an IIICCCCX V1], pub]. par 
M. le marquis de La Grange, 4858.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.