Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132808
MOULIN 
404 
transparent. Les sujets, les ornements, se detachent sur ces fonds d'or. 
Ces sortes de mosaiques tres-repandues en Italie, en Sicile et en Orient, 
sont tres-rares en France, puisque nous n'en connaissons qu'un seul 
exemple existant encore dans la petite eglise de Germigny-les-Pres, 
pres de Sully-sur-Loire, exemple qui parait dater du 1x0 siecle. 
Ijabbe Lcbcuf, dans son HiSiOiTB du diocese de Paris' dit que dans le 
chateau de Bicetre, bati par le duc de Berry, frcre de Charles V, il y 
avait deux petites salles a enrichies d'un parfaitement bel ouvrage 2110. 
mosaique v. Il est difficile aujourd'hui de se faire une idee de ce que 
pouvait etre cet ouvrage de mosaiqne du XIW siccle, puisque nous ne 
connaissons aucun genre de ce travail ayant ete execute en France de- 
puis le xne siecle. Cependant nous possedons encore, dans les magasins 
de Pcglise abbatiale de Saint-Denis, les restes d'un pave en mosaique 
a fonds d'or et de couleur datant de la fin du X116 siecle, et qui rappelle 
laarfaitement, comme facture, les mosaiques italiennes de la meme 
epoque. Ce pavage, dont l'ensemble a ete conserve par un dessin de 
Percier fait en 1'197, representait les travaux de fannee entourant un 
large compartiment occupe par des animaux fantastiques. Si la facture 
est italienne, le dessin est evidemment franeais. Mais il ne faut pas 
oublier que Suger avait fait venir, si l'on en croit ses gestes, des artistes 
de tous pays pour contribuer a Ferection de la nouvelle eglise, aehevee 
en 1140. Toutefois nous ne pouvons donner aux cartons qui ont dü 
servir a Fexecution de ce pavage une date anterieure a M902. En de- 
barrassant cette meme eglise de Saint-Denis des tristes superfetations 
qui en ont si profondement altere le caractere, nous avons trouve, 
sous les carrelages modernes, (piantite de petits cubes de terre cuite 
vernissee de 0'",0l5 a 0'202 de cote qui ont evidemment servi a faire 
des mosaiques par un procede peu dispendieux. Au xne siecle, nos ar- 
chitectes ont quelquefois cherche a imiter ces pavages italiens, connus 
sous le nom d'opus alexandrinmiz 5 mais les pierres dures leur manquant, 
ils y suppleaient par la terre cuite vernissee. Plus habituellement, les 
carrelages de terre cuite avec dessins incrustes ou les dalles gravecs rem- 
plaeaientchez nous les anciennes mosaiqiles gallo-romaines ou celles 
d'entre-monts. Quant aux mosaiques sur parements, ziinsi que nous 
l'avons dit, il n'en existe qu'un nombre tres-restreint de ce cütefci des 
Alpes, et elles sont anterieures au xne siecle. Les vitraux etaient 1a veri- 
table decoration des edifices en France adater de cette cpoque, et parle 
faitles vitraux sont une sorte de mosaique translucide. (Voy. VITRAIL.) 
MOULIN, s. m. (malin, molmel, anolis). Ne nous occupant ici que des 
bätiments contenant une machine ä moudre, ä fouler ou il fngonner des 
' Tome X, p. '16. 
1 Il faut mentionner ici la mosaique repräsentant les figures dn zodiaque retrouväe en 
1831 il Saint-Orner, et provenant de la tombe du prince Guillaume, mort il Aire en 1109 
(abbaye de Saint-Bertin).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.