Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132620
t Mauarnnlian j  386  
etait decore entierement, outre les sculptures, de peintures et de 
dorures. 
Uetat de menuiserie exigeait, vers les derniers temps clumoyen äge, 
des connaissances etendues en geometrie descriptive. Il est facile de 
s'en convaincre si l'on veut examinerles stalles dela cathedifzile d'Amiens 
et la plupart des (euvres de menuiserie des XVÜ et XVle siecles. L'exe- 
cution demandait des soins infinis et dujemps, car on ne peut faire 
de bonne menuiserie qu'en y mettant le temps et l'argent necessaires, le 
temps surtout. Quand il fallait quinzejoursa un hon ouvriermenuisier 
et quinze autres jours a un sculpteur sur lJois pour ouvrer un poteau 
cornier d'une chaire, d'un clotet ou d'un tambour, on etait assure que 
ce poteau, tant de fois retourne sur Petahli, (Elegi, refouille, etait bien 
sec, avait produit son effet {avant la pose; aussi ces oeuvres de menui- 
serie delicate des XIVe et xve siecles n'ont pas bouge et sont restees 
telles qu'elles ont ete assemhlees. D'ailleurs ces artisans choisissaient 
leur bois avec un soin extreme et le laissaient longtemps en magasin 
avant de le mettre en chantier. 
MABQUETEBIE.  La marqueterie n'est point employee, pendant le 
moyen age en France, pour decorer les ouvrages de menuiserie de bati- 
ment; elle ne s'applique guere qu'aux meubles; encore ces marque- 
teries sont-elles tries-rares avant le xvit siecle. L'usage de plaquer (les 
bois de flitferentes nuances, de maniere a composer des dessins (rolores, 
ne pouvait s'appliquer aux formes de la menuiserie gothique, qui releve 
toujours de la charpente. Les architectes faisaientpeindre etdorer les 
ouvrages delicats de menuiserie, mais leur construction etait telle, 
ainsi que les exemples precedents le font voir, qu'il n'etait pas possible 
de les plaquer. En Italie, au contraire, la marqueterie prenait place dans 
la menuiserie des le xlve siecle; mais aussi, comme nous l'avons dit, les 
formes donnees a cette menuiserie ne sont pas toujours d'accord avec 
la structure. 
Nous ne connaissons, en fait. d'ouvrages de marqueterie franeaise, 
que les dossiers des stalles de la chapelle du (fhateau de Gaillon, etces 
ouvrages sont du commencement du xvl" siecle. On peut en voir encore 
certaines parties dans le choeur d'hiver des chanoines de Feglise abba- 
tiale de Saint-Denis. 
MEURTRIERE, s. f. (archer-e, arckiere, raiärc). Nous avons vu ailleurs' 
comment les fortifications romaines permanentes ne se defendaient que 
parleur sommet. Les oourtines et les tours etaient pleines a la base et 
ifopposaient aux attaques que Pepaisseur de leurs constructions; mais 
lorsque les armes de jet, maniables, se furent perfectionnees et eurent 
acquis une portee plus longue et plus sure, on ne se borna plus, pour 
defendre les approches d'une place forte, ä couronner les parapets de 
crenelägeSä OH perea des ouvertures a la base des courtines et aux diffe- 
f Voyez Ancmnzcruna nuununn. Caäzumzx
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.